On craque tous pour le salon du chocolat !

Le 3e salon du chocolat vous donne rendez-vous les 5 et 6 octobre à Lons-le-Saunier Juraparc. Un salon aussi riche en saveurs qu’en coeur, puisque grâce au Lions club qui l’organise, ses bénéfices abonderont une cause caritative.

180
Avec ses beaux stands, le salon du chocolat n'a pas fini de faire saliver plus 5.000 visiteurs.

Plaisir et passion : deux mots qui seront conjugués à toutes les saveurs durant cette fête des papilles incontournable, rassemblant plus de 40 stands venus de toute la France, et près de 5.000 visiteurs attendus. Mais le salon du chocolat, vins, et saveurs proposera aussi des temps forts, grâce à des démonstrations de gastronomes reconnus. Rencontre avec trois toqués de produits ou de saveurs.

Rachel Roussel-Voisard : le poulet, rien que le poulet

Si certains ont une vie de chien, ce n’est pas de cas des poulets élevés à Chapelle-Voland : à la ferme Roussel-Voisard, Rachel a voué sa vie à l’élevage de poulets ou de poulardes dans le plus pur esprit de l’AOC/ AOP « Poulet de Bresse ». Une race ancienne à croissance lente (la Gauloise blanche) ; une alimentation saine à base de maïs, blé et produits laitiers « made in Bresse » ; de vastes pâtures où ils peuvent gratter à leur aise ; etc. Au final, un cahier des charges plus exigeant que le bio : « 3m2 de pâture par poulet bio au lieu de 10 m2 en AOC Bresse, 3 mois d’élevage en bio au lieu de 4 mois en AOC Bresse », etc. Passionnée par ce savoir-faire ancestral, l’éleveuse en fera la démonstration à travers le « roulage » d’une poularde de Bresse : « Il s’agit de la compresser dans un tissu de plus en plus serré, à la manière d’une brodeuse » explique-t-elle.
Démonstration le samedi 5 octobre à 16h.

Michel Bejeannin, le respect du produit…peuchère !

Michel et Véronique Bejeannin font de la résistance : depuis 2012, et leur reprise de l’Auberge de Chavannes (à Courlans, aux portes de Lons) aucune concession n’a été faite sur la qualité des produits. Pour eux, la chance d’avoir sous la main des produits d’exception (poulet de Bresse, morilles, vin jaune) mérite un travail technique. Le chef qui a tenu pendant 26 ans un restaurant gastronomique juste à côté de Marseille (dans le port de l’Estaque) ne préparera pas pour le salon du chocolat de bouillabaisse fraîche (plat qu’il propose à Courlans), mais un crousti-fondant au cœur glacé. « Chacun pourra sortir chez lui un vrai dessert de restaurant » promet-il.
Démonstration le samedi 5 octobre à 14 h sur le pôle des chefs.

Romuald Fassenet et ses surprises étoilées

« Ajoutez un carré de chocolat dans une sauce d’un ragoût de gibier ou un civet de chevreuil : vous verrez c’est magique ! Le chocolat amène moelleux et goût, son côté gras sublime les saveurs ». Quand le Meilleur Ouvrier de France (MOF) -qui a fait ses armes aux fourneaux de Matignon ou aux cuisines de la « Tour d’Argent »- parle cacao, c’est pour émerveiller les palais, comme avec des desserts à base de soufflés (une spécialité du « Château du Mont Joly », son restaurant étoilé installé à Sampans, aux portes de Dole). S’il participe au salon du chocolat, ce n’est pas pour en « mettre plein la vue, mais pour oser des mélanges, surprendre » les visiteurs. Il en fera d’ailleurs la preuve avec la démonstration d’une recette à base de myrtilles, de chocolat, de meringue…
Démonstration le samedi 5 octobre à 16 H45 sur le pôle des chefs.

3e salon du chocolat, vins, et saveurs

Samedi 5 et dimanche 6 octobre  à Lons-le-Saunier Juraparc. Nombreux exposants et animations. Entrée : 1 € (pour permettre à des enfants lédoniens de partir en vacances).
Contact : www.lons-chocolat.com