Défi : un malade boucle le marathon de New-York

Le chanteur des « Ogres de Barback », atteint d’une maladie encore taboue, a fait son « coming out » lors d’un concert à Champagnole.

257
Frédo (à g.) a terminé le marathon main dans la main avec son médecin, le Prof. Mathieu Allez (à d.) et Yasid Belbouab, son 2e coach (au centre).

New-York : 50.000 coureurs sont sur la ligne de départ d’un prestigieux marathon, encouragés par 2 millions de spectateurs et suivis par plus de 300 millions de téléspectateurs dans le monde. Perdus dans la foule, 3 français s’apprêtent pourtant à relever un véritable défi : courir 42 km pour dire « non » aux maladies inflammatoires chroniques des intestins (MICI) et « oui » au droit à l’espoir. Parmi eux, le professeur Matthieu Allez –gasto-entérologue à Paris- et Fred Burguière dit Fredo, chanteur du groupe « les Ogres de Barback ». « Ma vie a basculé à 24 ans, lorsque j’ai appris que j’avais une recto-colite hémorragique (RCH) » explique-t-il en marge d’un concert donné à guichets fermés le 5 décembre à Champagnole. Un diagnostic en effet abrupt : « L’angoisse commence après cette annonce, les malades sont laissés un peu seuls dans la nature ». Il faut dire que comme sa cousine davantage connue (la maladie de Crohn), la RCH ne donne gère envie de rire : une pathologie encore incurable, ponctuée de crises comprenant des symptômes handicapants. Au menu donc : diarrhées nombreuses et impérieuses (jusqu’à 20 par jour et nuit), saignements dans les selles, douleurs abdominales, traitements lourds, opérations chirurgicales. « Lors de mes périodes d’hospitalisation, j’ai halluciné en échangeant avec des patients plus atteints que moi, et parfois complètement désemparés ». « Je ne fais plus rien », « j’ai divorcé », « j’ai perdu mon travail », « ma vie est gâchée » : des témoignages choc pour Fredo, qui a pour sa part la chance de faire 1 ou 2 heures de footing ou de vélo entre deux concerts où se pressent des milliers de fans.

Des enfants et ados condamnés à la perpétuité

D’où l’idée d’utiliser sa notoriété pour sensibiliser le grand public et récolter des fonds. Aussitôt dit, aussitôt fait. Le professeur Matthieu Allez  et une bande de potes mettent la barre très haut avec le marathon de New-York. Avec un an de préparation à la clé, menée grâce à coach de luxe : Yohann Diniz, champion du monde et triple champion d’Europe de marche athlétique. Pour Frédo, il s’agit aussi de faire passer un message aux malades : le sport et de manière générale les passions peuvent aider à mieux vivre sa maladie et à garder espoir. « Je reçois beaucoup de messages de malades depuis : certains ont aussi envie de courir, d’autres me demandent des conseils » explique le chanteur engagé. Il fallait en effet du courage pour briser le tabou de maladies un peu « pipi-caca », qui minent la dignité de 250.000 personnes en France (dont 20% d’enfants et adolescents). Mais les 3 copains sont allés au bout de leur exploit et ont franchi à New-York la ligne d’arrivée en 4h30. Pour soutenir les malades, reste désormais à trouver des fonds : pour financer des programmes d’information et d’accompagnement  Frédo a lancé une collecte au profit de l’association afa Crohn RCH France (unique association reconnue d’utilité publique). Comme il l’a lancé pendant son concert champagnolais : « à vot’ bon cœur » donc…

Informations et dons sur : www.stopcrohno.com

Les français ont parcouru les rues de la Grosse pomme avec 50.000 autres marathoniens.

Les Ogres de Barback fêtent leurs 25 ans de route

Les rois de la chanson alternative française écument les routes de France, du Canada, de Suisse, de Belgique depuis 25 ans. Avec des tournées (parfois de 2 ans), ponctuées par de nombreux déplacements. Une  intense vie de bohème malgré la maladie…