Municipales : les maires du Jura face à leur destin

Élus chers au cœur des jurassiens, qu’adviendra-t-il des 494 maires du département après les élections du 15 mars 2020 ? Face au bouleversement de leurs fonctions, comment se dessinera leur nouvelle mandature ? Éléments de réponse avec l’Association des Maires du Jura.

703
Les maires du Jura avaient été reçus à l'Assemblée nationale, avant le congrès de l'AMF à Paris fin 2019.

 

Y-aura t-il assez de candidats ?
Il est permis de se poser la question à l’aune de sondages indiquant qu’entre 30 et 50% environ des maires sortants ne souhaitent pas se représenter. Mais selon Bernard Mamet, président de l’Association des Maires du Jura (AMJ), les maires ont un peu amendé leur décision. “Si je ne trouve personne (pour me succéder N.D.L.R.), je vais devoir y retourner” confient bon nombre d’élus, par ailleurs souvent tentés d’achever les chantiers déjà engagés (chantiers souvent au –très- long cours…).
Des velléités de rempiler aussi liées à la passion, voire l’addiction (« une drogue » confie un maire souhaitant rester anonyme) suscitées par des mandats certes exigeants, mais où le sentiment d’être utile à la chose publique et à la collectivité prédomine.

La parité deviendra la norme dans les petites communes

Selon l’AMJ, aux termes de la dernière loi « Engagement et proximité », le scrutin de liste paritaire deviendra obligatoire dans toutes les communes au-dessus de 500 habitants. « 70 communes du Jura seront concernées en 2026 » indique Fabrice Castro, directeur de l’AMJ. Mais trouver autant de femmes que d’hommes pour constituer des listes de 15 conseillers ne semble pas si évident, comme le redoutent certains maires. Avec le risque de ne pas pouvoir constituer de liste complète, qui serait donc retoquée par la préfecture.  Si les femmes prennent de manière générale leur place dans les collectivités locales, plus rares sont celles à occuper une fonction décisionnaire. Sur les 17 intercommunalités du Jura, une seule femme (Florence Gros-Fuand) préside celle du pays d’Orgelet remarque ainsi Bernard Mamet.
“La plupart des femmes ont encore à cœur de “privilégier leur vie de famille” et préfèrent s’épargner des turpides politiciennes et autres polémiques de clocher”, observent certains candidats, en carence de candidatures féminines sur leur liste.

Des maires toujours pris à parti, mais souvent impuissants…

Pour Bernard Mamet, le sentiment d’être démuni pour faire régner l’ordre public existe bel et bien. Y compris lorsqu’en cas d’incivilité ou de troubles :
“Les maires ne sont pas suivis par la justice” estime-t-il. Après le tragique décès du maire de Signes (Var), la lutte contre les dépôts sauvages de déchets est toujours d’actualité. Selon l’AMF, en France « 70 % des dépôts sauvages sont issus du secteur de la construction – en particulier du bâtiment. Une partie d’entre eux est due à des « entreprises » illégales ».

Pour Bernard Mamet, président de l’AMJ, un peu d’espoir renaît.

Une conférence des maires désirée 

Tous les maires ne peuvent être représentés dans les instances décisionnaires des communautés de communes. Ces dernières trustant de plus en plus de compétences aux termes des dernières lois, Bernard Mamet verrait d’un bon œil l’émergence de conférences des maires : une instance supplémentaire à vocation informative et consultative.
De manière informelle, une telle conférence existe déjà par exemple à Bresse Haute-Seille, sous la houlette de Jean-Louis Maître.

Taxe d’habitation : un lien en moins

“On sait maintenant ce qu’on va toucher” : pour Bernard Mamet, la compensation à l’euro près de la suppression de la taxe d’habitation -promise par Emmanuel Macron- serait désormais d’actualité, “avec une actualisation des bases 0,9 % en 2020”, fixée sur l’indice des prix à la consommation. Mais quid des actualisations suivantes ?
“On souhaite un cadre sécurisant ” réaffirme le représentant des maires du Jura, qui regrette la perte d’un lien avec les concitoyens. Selon l’association des maires du Jura, payer un impôt permettrait aussi aux contribuables de se sentir davantage concerné par les projets communaux. A méditer…

Plus d’informations sur les élections municipales sur : www.amf.asso.fr/m/theme/municipales2020