Jura. Mont-sous-Vaudrey. Municipales 2020 : Bernard Fraizier soutient Paulette Giancatarino

Après 25 ans à la tête de la commune de Mont-sous-Vaudrey, Bernard Fraizier a décidé d’apporter son soutien à la candidate Paulette Giancatarino, 64 ans, tête de liste « Vivre à Mont 2020 ». En cas de victoire, le maire actuel du village deviendrait le 1er adjoint tandis que Paulette Giancatarino serait la première femme à devenir maire. Rencontre avec la candidate.

286
Paulette Giancatarino, tête de liste « Vivre à Mont 2020 ».

Paulette Giancatarino, depuis de nombreuses années, vous êtes engagée en tant que bénévole dans de multiples associations du village. Pourquoi avoir décidé aujourd’hui de vous présenter à cette élection ?
En septembre, Bernard Fraizier est venu me chercher. Jamais je n’aurais eu l’audace, ni même l’envie, de me lancer. L’idée m’a séduite quand il m’a dit qu’il n’y avait jamais eu de femme maire à Mont-sous-Vaudrey.
Depuis 48 ans, j’habite dans le village. J’y ai fait toute ma carrière professionnelle dans la coiffure. Depuis 2016, je suis en retraite. Je me suis investie dans la vie associative. J’ai été créatrice et présidente du club de cyclotourisme “Les randonneurs du Val d’Amour”, présidente pendant 10 ans de la troupe de théâtre “Les baladins du Val d’Amour”, présidente du quadrille du Val d’Amour depuis 2015 et créatrice et présidente de la Retraite Sportive du Val d’Amour depuis décembre 2018. Aujourd’hui, j’ai une belle équipe avec des profils pointus qui me donne envie d’aller de l’avant – une équipe avec 42 ans de moyenne d’âge allant de 19 à 71 ans.

Quelles sont vos propositions pour Mont-sous-Vaudrey et qu’attendez-vous de ce mandat ?
Nos projets sont en cours d’élaboration. On a essayé de répondre à toutes les tranches d’âge. On a fait des appels à propositions sur le site. Nos propositions seront bientôt dévoilées. On aimerait réussir la transition et également essayer d’apaiser les choses. On souhaiterait continuer à bien vivre à Mont-sous-Vaudrey car c’est un beau petit village.

Si votre candidature se solde par une victoire, que représenterait le fait d’être la première femme maire de l’histoire de Mont-sous-Vaudrey ?
Ce serait un grand honneur de porter l’écharpe. Je penserais beaucoup à mon père et à mon grand-père qui sont arrivés dans les années 1950…

L’avis de Bernard Fraizier…

“Je suis élu depuis 1983. Après deux mandats de conseiller municipal, j’ai pris, en 1995, les clés de la mairie. Cette année, ça fait 25 ans que je suis maire de la commune. J’ai presque 72 ans, c’est pourquoi j’ai décidé de passer le relais. Ces années en tant que maire furent très enrichissantes. Je me suis éclaté dans ce rôle de maire. J’aime le contact et je pense que Paulette est pareille. Durant 25 ans, nous avons beaucoup œuvré (nouvelle gendarmerie, jardins de Coralie…). Mont-sous-Vaudrey a beaucoup évolué. Rester adjoint me permettrait d’éviter une rupture brutale.
À ce jour, environ 1000 personnes différentes ont fréquenté le site internet « Vivre à Mont 2020 », créé par Christine Bossier. Une autre liste menée par Jean-Luc Bozec concourt également pour la mairie de Mont-sous-Vaudrey”.