Mournans-Charbonny. Il y a 130 ans dans le Jura… Retour sur une héroïne comtoise du XVe siècle

0
612

Semaine du 20 au 26 avril

Le 20 avril 1890, un correspond de presse de Courtefontaine, écrivant dans Le Petit Comtois, rappela l’acte de bravoure, au XVe siècle, d’une femme comtoise.

Pour ce faire, il se rapporta à un ouvrage de Désiré Monnier (1788-1867). Né à Lons-le-Saunier et décédé à Domblans, cet érudit était « un endiablé fureteur » qui travaillait sur les légendes, les mythes et les traditions franc-comtoises. Basé sur les travaux de celui-ci, l’auteur de cet article expliqua que vers 1435, une guerre amena des combattants devant Mournans et qu’une femme mit « le feu à deux pièces d’artillerie. Cet acte […] de courage suffit pour mettre les assiégeants en pleine déroute ». Elle aurait ensuite été récompensée.

Un récit mystifié difficilement vérifiable, qui prouve toutefois l’intérêt pour l’étude du passé qui se développa au XIXe siècle. En cette fin de siècle, un besoin de construction de figures héroïques – en outre, de modèles – existait, ce qui peut possiblement expliquer la présence de cette chronique dans la presse.

« J’ignore si cette héroïne, qui était mariée à Lambert Godin, a encore des descendants à Mournans ; si oui, tous mes compliments », conclut le rédacteur du papier – une question réitérable aujourd’hui. Cette histoire est-elle une simple légende ou des sources médiévales existent-elles ? La question reste ouverte…

Le Petit Comtois, n°2446, 20 avril 1890, p. 5.