Mewen, 12 ans pratique l’art-thérapie

273
Mewen en plein travail.

Lorsque Mewen Deckmin se lance dans ses créations il travaille à partir de son inspiration du moment. Il se sert de colle, de peintures acryliques ou encore de résines. Il va tout d’abord préparer la peinture selon la couleur qu’il désire à laquelle il rajoute de la colle, de l’eau et du silicone.

Différentes techniques

Vagues océaniques.

La première technique que Mewen emploie est celle qu’il appelle « normale ».
Il explique la démarche : « Je prends un gobelet et j’y mets les peintures de couleur que j’ai choisi ; je peux rajouter du blanc si je veux des tours blancs sur mon tableau ; je renverse le gobelet sur la toile et je soulève la toile en lui faisant faire des mouvements de droite à gauche puis en rond jusqu’à ce que le motif me convienne ; c’est moi qui décide de sa finalité. Parfois, je passe dessus le chalumeau pour que des bulles se forment, ce qui donnera d’autres motifs. Puis, j’attends 3 à 4 jours que le tout sèche. Enfin, je peux le laisser brut ou étaler une résine dessus à la main pour donner un effet plus brillant ; bien sûr je mets des gants et un masque car ça sent très fort. »

Galaxy.

En deuxième lieu, Mewen utilise la technique « versée ». Là, il prépare toujours son mélange de peintures dans un gobelet et le verse en mouvement sur la toile ; pour ce type de création il est possible de rajouter du blanc ou du noir selon l’effet désiré.
La technique « en mouvements » est la troisième qu’a mis en place Mewen. Dans ce cas précis, il verse toutes les couleurs sur la toile et avec un objet (couteau, fil de métal, corde…) il fait des mouvements qui vont permettre de créer un tableau à partir du ressenti de l’artiste dans l’instant.
La dernière manière de travailler s’appuie sur la technique du « gobelet percé ».
Mewen décrit le processus : « Je renverse mon gobelet rempli de peinture de différentes couleurs sur la toile et je le laisse ; je verse dessus de la peinture blanche et je perce le gobelet. L’appel d’air permet de faire passer les couleurs par-dessus le blanc. Je passe enfin le chalumeau pour faire ressortir des bulles et donner du mouvement. C’est vraiment ma technique préférée donc je l’utilise très souvent. »

Objectif et inspiration

Inspiration du moment.

Tous ces temps de création sont pour Mewen une manière de se détendre. Sa maman lui a aménagé un espace bien à lui dans le garage, ce qui lui permet de se retrouver lui-même, de créer, de travailler son imagination, de s’évader.
Au départ, Mewen a découvert l’art-thérapie au travers de vidéos qu’il avait trouvé sur internet. Cet art l’a vraiment inspiré et il s’est lancé. Aujourd’hui, il est reconnu pour ce qu’il fait ; d’ailleurs comme il le souligne  : « Ma prof d’art plastique m’a commandé un tableau et elle souhaite aussi que je j’organise une exposition de mes tableaux au collège où je suis. Je suis plutôt fier même si je n’ai pas l’habitude de montrer ce que je fais ».
Il conclut : « Si je devais conseiller d’autre enfants, je les encouragerais à pratiquer l’art qu’ils ont choisi, à oser se lancer car c’est sans limite, tout est possible et ça fait du bien. Moi par exemple, j’aimerais bien en faire mon métier plus tard.  J’aime mettre les couleurs en mouvement et surtout mes préférées comme le bleu, le blanc, le rose fluo et le vert ».