Lons : les commerces en pole position

Le dernier conseil municipal a voté le recrutement d’un responsable de développement du commerce et de l’artisanat, mais aussi l’extension du parking de la maison de santé. Et sonné le glas du Burger King face au lycée Montciel…

0
128
Les commerces indépendants ont reçu de nombreux clients avant les fêtes, comme ici sous les arcades de Lons.

« Le commerce n’a pas la place qu’il mérite » : pour Nicole Paraiso, adjointe en charge de la cohésion de la ville et du lien économique, il était grand temps d’affecter un responsable au développement du commerce et de l’artisanat, chose qui sera faite au 1e janvier avec la création d’un poste pour Adrien Lavier. Selon l’élue, son rôle permettra de booster l’économie locale : « aller au devant des commerçants et artisans, les aider à monter des dossiers de financement, recenser les locaux vacants » et conseiller les porteurs de projets arrivant de l’extérieur, etc. De nombreux chantiers n’ont en effet jamais été menés : accueil et de nouvelles enseignes, aide aux dossiers innovants, conseil pour créer des zones piétonnes ou à circulation apaisée, installation de boutiques éphémères, organisation de manifestations à retombées commerciales, etc. Jean-Philippe Huelin, élu de la minorité et « petit fils de commerçant » a mis les pieds dans le plat en déclarant que ce n’était pas à la collectivité de se substituer à une association de commerçants, telle que LUCAS. « A chacun sa responsabilité » a-t-il conclu. Jean-Yves Ravier a répondu qu’il était « hors de question de faire le travail à leur place », évoquant au passage le site « Acheteralons.fr » qui recense les commerçants ouverts depuis le reconfinement.  Un site « monté en huit jours, avec une centaine d’inscrits la première semaine », donc avec des retombées bénéfiques selon lui. A propos de sa transformation en site de e-commerce, il a encouragé les commerçants à se « prendre en charge » au sein d’une association pouvant porter leurs voix, pour être « à ses côtés » et non « pour faire à leur place ». Nicole Paraiso, a enfin évoqué l’idée d’une « sonorisation » du centre-ville, chose « qui ne s’est pas faite depuis des années » et qui pourrait compenser même à minima l’annulation de toutes les animations grand public (comme par exemple la patinoire).

Davantage de parkings à la Maison de santé

Jean-Yves Ravier a clos un dossier épineux : pour récupérer le terrain de la SCI Gokduman et le transformer en parking, moult démarches avaient déjà été entreprises par la précédente municipalité : tentatives d’achat à l’amiable, puis déclaration d’utilité publique (DUP) retoquée en préfecture. « Pour éviter de perdre encore deux ans au moins à travers une nouvelle DUP », la nouvelle municipalité a acheté 900 m2 de leur parcelle atteignant 1.500 m2 pour un montant de 150.000 €. Selon Jacques Guillermoz, adjoint aux travaux, il s’agit de répondre aux besoins des usagers en créant 32 nouvelles places de stationnement. « Quinze seront tracées sur le parking déjà existant, au total 47 places seront donc disponibles ».

Exit le Burger King face à Montciel

Jean-Yves Ravier a rappelé l’opposition constante de l’ex minorité municipale au projet d’installation d’un fast-food Burger King face au lycée Montciel. “J’ai rencontré le représentant du groupe Bertrand qui a annoncé renoncer à ce projet” a déclaré le premier édile de Lons. Selon lui, cette installation ne s’avérait pas pertinente, du fait entre autres de l’aménagement urbain environnant (carrefour problématique en bas de l’avenue de Montciel, qui devrait évoluer vers un rond point lors du réaménagement de la rocade).