Lons-le-Saunier : discret mais non secret, le Grand Orient se dévoile au grand public

906
Jean-Philippe Hubsch, Grand Maître national, (à gauche) a parlé des valeurs et idéaux du Grand Orient de France.

A l’occasion d’une conférence organisée le 15 décembre au Carrefour de la Communication, Jean-Philippe Hubsch, Grand Maître national du Grand Orient de France, a rappelé les valeurs et les idéaux de la Franc-Maçonnerie en général, et du Grand Orient en particulier.

Invité par les membres de la Loge lédonienne du Grand Orient de France, Jean-Philippe Hubsch, Grand Maître national, est intervenu lors d’une conférence sur le thème “L’engagement maçonnique aujourd’hui”. Après leur création en Angleterre et en Ecosse au début du 18e siècle, les Loges maçonniques ont traversé la Manche, pour créer la première Loge en France en 1725. Aujourd’hui, 1350 Loges du Grand Orient sont réparties sur tout le territoire national. Sur les valeurs et les idéaux portés par le Franc-Maçon, le Grand Maitre a insisté sur l’engagement de celui-ci dans la société.
Les Franc-Maçons ont combattu pendant près de 3 siècles pour l’instauration et la consolidation de la République, pour l’abolition de l’esclavage, pour les luttes sociales, pour la séparation de l’Église et de l’État. Ils ont été à l’origine de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1948, et ont été très actifs dans les travaux sur la loi Neuwirth autorisant la contraception en 1967, la loi Veil autorisant l’interruption volontaire de grossesse en 1975, ou encore sur la loi concernant la bioéthique en 2004“.
Mais aujourd’hui pourquoi être franc-maçon ? A quoi sert la franc-maçonnerie ?

Discrète mais non secrète, la Franc-maçonnerie jurassienne rassemble environ 400 Franc-maçons.

A ces questions, Jean-Philippe Hubsch a répondu en insistant sur l’engagement du franc-maçon dans sa Loge mais aussi dans la société.
Dans nos Loges, nous travaillons à l’amélioration de l’Homme et de la société, par nos travaux, par l’étude des symboles, par la réflexion sur les grands thèmes de la société actuelle, la pauvreté, l’exclusion, les phénomènes migratoires, les événements climatiques, les sujets bioéthiques comme la fin de vie ou la PMA. Hors de nos temples, le Franc-maçon est amené à défendre ses principes par un engagement associatif, syndical ou politique“.

“Pour une Europe, plus humaniste, plus solidaire, moins économique, et moins financière”

L’intervenant a néanmoins minimisé l’influence de la Franc-Maçonnerie aujourd’hui.
Ce n’est pas un lobby qui cherche à influencer les corps intermédiaires. Elle se garde bien, et c’est tant mieux, de toute ingérence dans les institutions“.
Pour corroborer ses propos, il a cité quelques travaux externalisés, des communiqués sur Pétain, sur la loi 1905 et sur la COP 24, quelques entrevues avec le Président de la République et quelques ministres et une audition à l’assemblée nationale. “Actuellement et au vu des futurs enjeux, nous travaillons beaucoup sur l’Europe, afin de sensibiliser les citoyens…Nous réfléchissons à quelle Europe nous rêvons : plus humaniste, plus solidaire, moins économique, moins financière“.
Le Grand Orient se déclare également très inquiet de ce qui se passe en Italie, en Pologne ou en Hongrie. Pour conclure, le Grand Maître national a insisté sur plusieurs valeurs, fondements de la Franc-Maçonnerie et du Grand Orient de France, la laïcité, la solidarité “Nos voulons mettre nos idéaux au service des plus démunis“, et la fraternité “Cette fraternité qui, en Franc-maçonnerie, unit Hommes et Femmes différents, lesquels sans s’être jamais rencontrés, peuvent se reconnaître“.

Un Temple maçonnique est d’abord un laboratoire de réflexion.

Un peu d’histoire…

24 juin 1717 : A Londres, 4 Loges londoniennes créent la première obédience maçonnique. 1723 : La première Grande Loge publie son règlement “Les constitutions d’Anderson” qui garantit au Franc-maçon la liberté de conscience.
1725 : les Loges traversent la Manche. Création des premières Loges françaises sous les auspices de la Grande Loge d’Angleterre.
Vers 1760 : création d’une Loge à Dole “Le silence inviolable”, renommée “Le Val d’Amour” en 1785. 1766 : installation d’une Loge à Lons-le-Saunier “l’Egalité”.
1773 : formation du Grand Orient de France avec adoption du principe électif pour toutes les fonctions sur la base d’une représentation égalitaire.
1776 : installation d’une Loge du Grand Orient à Lons-le-Saunier “La Parfaite intelligence”. 1777 ; installation d’une Loge à Lons-le-Saunier “La Parfaite Egalité”, fusion des deux premières.
1848 : après la mise en sommeil de “La Parfaite Egalité”, création de la Loge “La Prudente amitié”, nom encore actuel.
1877 : le Convent du Grand Orient abolit l’obligation pour ses membres de croire en Dieu et en l’immortalité de l’âme. La Franc-maçonnerie laïque, libérale, adogmatique et humaniste naît.
1895-1905 : la Franc-maçonnerie républicaine connait son apogée.
1940 : le gouvernement de Vichy promulgue une loi contre la Franc-maçonnerie. Les Loges sont interdites et les Franc-maçons pourchassés.
1945 : après l’annulation par le Général de Gaulle des lois anti-maçonniques (1943), la Prudente amitié reprend ses activités sur Lons-le-Saunier.
Aujourd’hui, environ 400 Franc-maçons dans le Jura sont répartis sur Lons-le-Saunier, Dole et Saint-Claude. Les obédiences Grand Orient de France, Droit Humain, Grande Loge de France, Grande Loge féminine et Grande Loge mixte universelle sont représentées.