Lons : John Huet n’est plus maire adjoint

Jacques Pélissard a retiré sa délégation à son adjoint en raison d’une divergence de vue sur la révocation d’un agent municipal. Une décision qui met un point final à une relation autrefois prometteuse…

485
Jacques Pélissard entend tenir fermement les rênes jusqu'au bout.

Cela aurait pu être une belle histoire, l’union de deux personnalités de premier plan. Ce sera au final un « divorce », consommé dans une certaine amertume…
Puisque par un courrier en date du 28 mars, Jacques Pélissard, maire de Lons-le-Saunier a retiré sa délégation à John Huet, en charge jusqu’alors des ressources humaines, des finances et de l’informatique.
Motif de cette décision : un dossier concernant la révocation d’un agent municipal, suspecté par la ville de se livrer à un « travail dissimulé pendant son arrêt de travail». Jacques Pélissard fait état d’un « agent en congé maladie depuis de nombreux mois, rémunéré par la ville grâce aux impôts des lédoniens, et assurant une activité lucrative pour son seul profit ».
Une faute absente selon John Huet et « selon le conseil de discipline à l’unanimité des membres présents, élus et représentants du personnel ».
Au-delà des arguties juridiques, John Huet évoque surtout un dossier « vide » et « les risques contentieux pouvant engendrer des indemnités supportées par la ville ».
Jacques Pélissard lui reproche en retour de ne « pas avoir défendu la position de la ville alors qu’il devait assurer les fonctions d’adjoint au personnel ».

 

John Huet.

Les municipales de 2020 en ligne de mire

Au final, ce désaccord scelle une période d’éloignement croissant entre les deux hommes. Alors que Jacques Pélissard soutient Christophe Bois et Sophie Oblinski en vue des municipales de 2020, John Huet voit dans cette disgrâce « un prétexte pour essayer de m’écarter après d’autres » adjoints.
« Je ne suis pas dupe » a-t-il conclu à l’adresse du premier édile, le taclant au passage de  « manque de participation qui conduit les élus à apprendre les dossiers par la presse », ou encore de « maigre soutien face au risque de pertes de services publics ».
John Huet conserve néanmoins son poste de conseiller municipal et entend mener la bataille des municipales grâce à l’association « Apolo », qui lancera d’ailleurs une consultation citoyenne dans les jours à venir.
A suivre…