L’invité de la semaine : Michel Sornay

A l'issue d'une saison quasi-blanche, et à l'aube de la prochaine, le président du district de football du Jura livre son bilan et évoque ses futures orientations.

0
206
Michel Sornay.

Michel Sornay, alors qu’ils étaient suspendus depuis plus de 6 mois, les premiers matchs viennent seulement de reprendre depuis la semaine dernière. Comment définiriez-vous la saison 20/21 qui vient de s’écouler ?
Il s’agit d’une « pseudo saison ». Les semaines et les mois passaient. Malgré nos espérances ou nos rêves, Il était impossible d’envisager de reprendre la compétition. La preuve, la FFF a déclaré la saison « Blanche ». C’était une décision attendue. Tant que la saison n’était pas bouclée par la FFF, on avait quand même anticipé au cas où nous pourrions organiser des animations ou challenges sans aucun enjeu. Tous les passionnés de football n’attendaient que de reprendre gout à la vie sportive dans la convivialité. Dès que nous avons pu le faire, le District a été présent avec nos techniciens, avec du matériel pour développer de nouvelles pratiques, développer le football dans les écoles, accompagner nos clubs ruraux etc…
En dehors de la compétition, les clubs sont très frustrés de n’avoir pu organiser les animations habituelles, synonymes de ressources pour eux.

Dans le Jura, quelle évolution des effectifs notez-vous en terme de joueurs, de dirigeants, ou d’arbitres ?
Le District de Football du Jura compte à fin Juin 2021 : 8463 licencié(e )s contre 9426.  à fin Juin 2020.
Après ces dix-huit mois d’activité footballistique partielle, la crainte ou la peur compréhensibles de certains licenciés ou parents nous conduisent à une baisse de 11% du nombre de licenciés.
Le football éducatif des 6 à 11 ans 1900 licencie(e)s est le plus impacté avec un recul de 17%, mais sera certainement le public le plus facile à convaincre de revenir dans les clubs et sur les stades.
Le football féminin de compétition est en difficulté et est en recul pour la première fois depuis 5 ans. Toutefois nous voyons naitre sur tout le territoire des groupes féminins qui désirent jouer au foot pour la beauté de ce sport : le plaisir et la convivialité de se dépasser à plusieurs. Cette évolution nous rend optimiste pour l’avenir, nous devons leur laisser le temps de grandir afin de les pérenniser dans le temps et ensuite de créer une élite.
Nos craintes se portent sur l’évolution des licenciés dirigeants, arbitres et joueurs de plus de 30 ans, ces catégories sont en recul d’environ 12%. Durant la pandémie ces personnes ont trouvé d’autres équilibres familiaux, d’autres occupations, le football n’est peut être plus autant nécessaire à leur bien vivre ensemble. Il va nous faillir être persuasifs, reconnaissants, imaginatifs, pour les accueillir à nouveau et leur montrer combien ils sont importants dans la vie associative des clubs.

La prochaine saison qui s’annonce risque d’être compliquée et de forcer chacun à se réinventer afin que la pratique du football puisse survivre. Que prévoyez-vous d’initier en ce sens ?
Le Comité Directeur du District a décidé l’instauration d’un Fond d’aide à la reprise FAR39 qui se décompose en deux parties :
D’abord, concernant les compétitions de District, Championnats et Coupes toutes catégories, confondues, nous considérons légitime de créditer un compte club de la totalité des engagements perçus (ce qui équivaut à un avoir correspondant à la valeur de vos engagements). La somme de 59 000€ sera donc prochainement mise à disposition des clubs. Cela signifie que les engagements de la saison prochaine peuvent être considérés comme gratuits.
Ensuite, nous pensons que ce sont les clubs les plus modestes, évoluant en District qui ont le plus souffert de ce long arrêt. Ces clubs vivent principalement des buvettes et des manifestations, interdites depuis de nombreux mois. Néanmoins nous sommes au service de TOUS les clubs.
Nous pensons qu’un effort doit être fait pour conserver nos clubs de seniors (sans équipe de jeunes). Nous avons décidé de les aider à franchir la transition entre ces saisons difficiles, en les dotant d’un but mobile foot à 11, qui leur permettra de conserver à minima une équipe de foot à huit.
A ce titre, nous proposerons en D4, pour la première partie de saison prochaine, un critérium Seniors Foot à 8 pour les équipes en difficulté d’effectif.
Nous instaurons aussi un championnat départemental Futsal senior

Il semblerait aussi que le « foot en marchant », puisse bientôt trouver sa place au sein des instances départementales du football ?
Le Football comme beaucoup d’autres activités doit se diversifier, pour répondre aux attentes de tous les publics. Le Football est encore trop souvent synonyme de compétition. Ce qui est une fausse impression. Le foot, comme d’autres sport, apporte de nombreux bienfaits pour la santé qui s’ajoutent au plaisir de jouer en équipe. C’est pourquoi, outre des qualités d’adresse, de vitesse et de détente, le foot fait aussi appel à de bonnes capacités d’endurance et de résistance, imposant une bonne condition physique et un entraînement régulier. Tout le monde peut pratiquer le foot, à tout âge, les filles et les femmes aussi.
Nous voulons positionner le football comme un acteur du sport santé.
Le Foot en marchant, qui s’adresse plus particulièrement aux personnes de plus de 40 ans, est le vecteur principal de ce positionnement.
Nous avons formé des personnes à l’approche du sport santé afin de maitriser les conditions d’échauffement de ces nouveaux publics et ainsi limiter les traumatismes articulaires, ou les lésions musculaires.
Le Foot en marchant s’adresse à tous les types de publics, personnes n’ayant jamais pratiquées le foot ou des licenciés confirmé(e )s. Une équipe technique a été créé sous la responsabilité de Philippe Duprez, elle a pour but le développement du Foot en marchant dans les différents secteurs du territoire jurassien.
A partir de septembre nous organiserons dans chaque secteur du District des séances découvertes du Foot en Marchant.

Avez-vous un dernier message à faire passer à nos lecteurs ?
Nous avons traversé durant ces derniers mois de grandes turbulences, nous avons ensemble su redresser la situation. Maintenant faisons en sorte que cette pandémie ne rebondissent pas, les prolongations sont toujours difficiles à supporter. Alors continuons à respecter les règles sanitaires, et surtout soyons tous vaccinés. Collectivement, à partir de septembre, nous pourrons tous (re)faire du sport et plus particulièrement du foot !