L’invité de la semaine : Loïc Niepceron

Le président de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme évoque la saison estivale à venir, une saison post-déconfinement tout à fait inédite. Avec un enjeu majeur : attirer français et locaux vers la grande région.

0
340
Loïc Niepceron, président du Comité régional du tourisme. Crédit photo : Alain DOIRE / Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Loïc Niepceron, qui êtes-vous ?
Je suis conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, ancien maire de Vesoul et habitant toujours à Vesoul, je suis président du Comité Régional du Tourisme (CRT) de Bourgogne-Franche-Comté depuis 2016. Grand amateur de culture, je connais parfaitement la Franche-Comté, mais également la Bourgogne où j’ai passé une partie de mes vacances de jeunesse.

Comment se présente la saison touristique estivale dans le Jura et la grande région ?
Les réouvertures de structures s’accélèrent depuis le déconfinement. 50 % des établissements seront rouverts au 1e juillet. L’activité va probablement repartir de manière progressive et le retour à une activité normale n’interviendra probablement pas avant 2021. Les réservations dans les hébergements sont pour l’instant en baisse pour le mois de juin, pour la suite de l’été les réservations augmentent de jour en jour depuis le 2 juin. La clientèle de proximité sera plus importante que les autres années.

Et pour les hôteliers-restaurateurs du Jura et de la région ?
Dans les hébergements, les réservations sont pour l’instant, sans surprise, en forte baisse en juin (environ 70% des professionnels en baisse de plus de 75%). Pour la suite de l’été, la situation est « moins mauvaise », avec une proportion qui passe à 50% en juillet, août et en septembre). A contrario, la proportion des professionnels déclarant une stabilité ou une progression suit la courbe inverse (5% en juin, 9% en juillet, 12% en août, près de 20% en septembre).

Avec le recul, que pensez-vous des plans gouvernementaux d’aide à vos différents secteurs ?
Les plans d’aide ont permis de démontrer que le secteur du tourisme était une activité économique à part entière. La région Bourgogne-Franche-Comté a mis en place les aides financières face au coronavirus, et a pris en compte la spécificité des deux secteurs économiques, parmi les plus touchés par la crise sanitaire : l’hébergement touristique et les entreprises de l’événementiel. Elle mobilise au total 7 millions d’euros d’aide d’urgence afin de soutenir les entreprises les plus en difficulté.

Comment « vendre » notre région aux français, mais aussi aux locaux ?
L’objectif, c’est avant tout de donner envie à chacun de (re)découvrir les merveilleux atouts et les nombreuses ressources dont dispose notre belle région. Le CRT lance donc une démarche de soutien aux socio-professionnels grâce à de nouveaux outils pour continuer à promouvoir efficacement l’offre de la région et se projeter dans un dispositif de sortie de crise : #Sortezchezvous.
Cette campagne de grande ampleur se base sur un principe simple : confiance lucide et optimisme !

Comment allez-vous procéder ?
Cette action se veut avant tout collégiale : c’est un manifeste qui associe toutes les instances régionales et départementales, les chambres consulaires, les têtes de réseaux.  Ce plan de relance prendra la forme d’une série de 25 mini-reportages qui présenteront différentes figures du tourisme local via leur témoignage et la visite de leur établissement.
Des kits de communication seront téléchargeables pour permettre à chaque acteur qui le souhaite de relayer le dispositif. Grâce à cette importante campagne de réassurance, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme et ses partenaires espèrent que la solidarité régionale fasse émerger de nouvelles habitudes de consommation touristique, plus proches et plus heureuses.

Recueilli par Stéphane Hovaere.

A découvrir : www.sortezchezvous.fr