L’invité de la semaine : Jean-Marcel Ritter

Lutte contre le Covid ou d'autres maladies, aide aux pays en voie de développement, protection de l'environnement, les nobles causes ne manquent pas pour les six clubs Rotary du Jura. A la veille d'un important rassemblement départemental, (re) découverte de ceux qui n'ont qu'une seule devise : "servir" d’abord.

0
146
Le gouverneur du Rotary souligne la mobilisation générale pour lutter contre le Covid.

Jean-Marcel Ritter, comment vous présenter en quelques mots ?
Originaire du Nord-Est de la France (Strasbourg), j’ai exercé des fonctions de cadre puis de dirigeant salarié dans le domaine de la distribution et de l’agro-alimentaire, avant de m’installer à mon compte comme consultant en entreprise. Je suis rotarien depuis 1976 dans de nombreuses fonctions, j’ai également été président-fondateur du 8e club Rotary de Strasbourg. Je suis actuellement gouverneur du district Alsace-Franche Comté.

Pour le grand public, être rotarien est souvent l’aboutissement d’une réussite sociale. Qu’en est-il réellement dans le Jura ?
Les six clubs Rotary du Jura rassemblent environ 205 membres, de professions variées : salariés, cadres, dirigeants du commerce, de l’industrie, artisans, enseignants, fonctionnaires de tous corps et professions libérales: avocats, médecins, experts-comptables, etc. C’est une des particularités et forces du Rotary International: recruter des personnes d’horizons différents afin d’apporter à des tiers une expertise bénévole dans de nombreux domaines d’intervention.

Est-ce à dire que tout un chacun peut candidater pour vous rejoindre ?
Oui, nous lançons d’ailleurs un appel à candidature à toute personne souhaitant partager nos valeurs et se fondre dans notre devise “Servir d’abord”. Adhérer au Rotary est relativement simple : il suffit de prendre contact avec un rotarien qui aura un entretien de motivation avec la personne intéressée, et l’invitera à l’une des réunions statutaires du Club. L’autre moyen est de se rendre sur le site du Rotary www.rotary.org et de remplir le questionnaire d’admission. A noter qu’il n’y a pas d’âge pour rejoindre le Rotary.

Mais quelles valeurs, quel ADN vous structurent ?
Notre ADN à toutes et à tous est de “servir”, décliné durant cette année 2020/2021 sous le mot d’ordre : “Le Rotary ouvre des opportunités”. De manière générale, le Rotary vient au secours d’autrui, de ceux qui sont dans le besoin ou qui aident ceux qui le sont.

Quelles actions menez-vous en pratique ?
Elles tournent autour de sept axes stratégiques : construction de la paix et prévention des conflits, santé de la mère et de l’enfant, prévention et traitement des maladies, eau, assainissement et hygiène, alphabétisation et éducation de base,  développement économique local et pour finir l’environnement (à compter du 1er Juillet 2021).

Des axes revus à la lueur de la pandémie sanitaire ?
Non, nous ne revoyons pas nos axes. Mais dans la situation présente, certains axes  deviennent prioritaires. Dans le monde entier, des rotariens s’impliquent en permanence dans des actions d’aide d’urgence et de soutien à l’économie locale : achat et distribution de masques, visières, gel, ou encore assistance d’experts aux entreprises en difficulté, etc…

Quelles sont les dernières actions en date dans le Jura ?
Dans le contexte de pandémie : l’achat de tablettes pour EPHAD, des masques et des blouses pour le personnel soignant, et la préparation de repas également pour eux.
Sans oublier l’achat de triporteurs pour livrer des courses à des personnes ne pouvant se déplacer.
Sur le plan des actions internationales, le projet DENRO au Burkina-Faso : l’aménagement dune infirmerie qui complètera un complexe sport-études déjà existant.

Recueilli par Stéphane Hovaere.

A suivre : rassemblement des six clubs Rotary du Jura, sous la houlette du gouverneur Ritter. Le 5 octobre à 18 h à Salins-Les-Bains au Casino-jeux.
Contact : Didier Bacheley 06 38 41 42 70 / www.rotary1680.org