L’invité de la semaine : Jean-François Michel

Le président de la Percée du vin jaune, qui aura lieu les 1er et 2 février à Ruffey sur Seille, annonce un événement populaire haut en couleurs et en ambiance. 30.000 visiteurs venus de 80 départements et plusieurs pays (jusqu’au Canada ou aux USA…) verront bientôt la vie en jaune. Interview.

150
Le président de la Percée du Vin jaune attend près de 32.000 visiteurs dans son village de 780 âmes.

Jean-François Michel, s’il ne restait qu’un vigneron professionnel à Ruffey serait-ce vous ?
C’est en effet le cas, je suis né à Ruffey-sur-Seille et fils d’agriculteurs. Mes parents exploitaient des céréales et de la vigne, et j’ai pris leur suite. Il existait au village une vingtaine ou une trentaine de vignerons dans les années 80, mais je suis désormais le seul. Il est vrai que le métier est difficile et que dans notre plaine, il est plus facile de produire des céréales…

Revenons au Vin jaune, pourquoi un tel évènement draine-t-il 30.000 amateurs depuis les quatre coins de la France et au-delà ?
Il s’agit en effet d’un évènement populaire à nul autre pareil, car le vignoble du Jura constitue l’un des plus petits de France (2.000 ha), le savagnin (cépage utilisé pour l’élaborer) représentant moins de 500 ha ! Mais le secret de ce nectar tient dans l’alchimie de sa préparation : un vin élevé sous voile durant 6 ans et 3 mois, ce qui lui confère ses arômes de fruits secs.

Justement, comment définiriez-vous la cuvée qui sera mise à l’honneur ?
La cuvée 2013 se caractérise par un faible volume, mais un millésime de très bonne tenue. Il s’agissait d’une année chaude donc plutôt sucrée, et vous pourrez découvrir aussi les autres vins rouges, blancs, rosés du Jura, ainsi que les vins de paille, les macvins, etc…
La mise en perce du tonneau sera réalisée le 2 février par Christian Prud’homme, « patron » du Tour de France. Puisque le Tour de France verra l’année 2020 marquée par une grande étape jurassienne (Bourg-en –Bresse Champagnole), le lien sera ainsi en quelque sorte créé entre maillot jaune et jaune…

On se souvient de la précédente Percée de Ruffey en 2012, pour son froid glacial (- 15°C). Une froidure telle que le vin gelait dans les verres de dégustation. Mais reste-il d’autres éléments sur lesquels vous avez pu capitaliser ?
Pas beaucoup, car les acteurs de cette Percée ont changé, ainsi que certains repères. Au plan sécuritaire, il existe bien davantage de normes, exigeant donc bien davantage de personnel (agents de sécurité). Mais nous avons commandé le soleil et + 15°C pour les 1er et 2 février (sourire).

Quels conseils donneriez-vous aux visiteurs ?
Il existe diverses ambiances selon les jours et les heures : le samedi de 12 à 15h promet une ambiance plus « calme » qu’après 15h, où l’ambiance est clairement à la fête. Ça chante, ça rigole, il y a beaucoup de jeunes… Le dimanche constitue aussi une belle journée pour venir.

Quels moments forts retenir ?
Pour la filière, le clavelinage reste important. Tous les domaines du Jura présenteront leurs vins, et seuls les meilleurs pourront se prévaloir de l’appellation « claveliné à Ruffey ». La vente aux enchères ravira aussi les spécialistes, puisque seront vendus à l’encan des vins qu’on ne trouve plus dans le commerce (30 à 40 ans d’âge).

Dernière chose : comment profiter de la fête ?
Il est indispensable d’acheter votre billet d’entrée à l’avance (sur internet, pas de vente sur place). Et il sera nécessaire de vous garer à Lons-le-Saunier, puis des navettes vous déposeront à l’entrée de la Percée. A bientôt à Ruffey-sur-Seille !

23e Percée du Vin Jaune

Les 1er et 2 Février 2020 à Ruffey-sur-Seille (près de Bletterans). Pass’ Journée : 20 €. Pass’Week-end : 35 € (donnant droit à un verre de dégustation + 10 tickets de dégustation).
Contact : www.percee-du-vin-jaune.com