LFI et ses hologrammes visent l’Europe

Deux candidats jurassiens insoumis se présenteront aux élections du 23 mai : Anne-Sophie Pelletier et Gabriel Amard, auxquels s'ajoute Laurence Lyonnais, de Frasne.

73
Les autres candidats LFI ont défilé derrière Laurence Lyonnais, candidate aux européennes.

« Quatre vans munis d’hologrammes parcourent la France en tous sens, principalement dans des villes de moins de 25.000 habitants » : pour Laurence Lyonnais, candidate La France Insoumise (LFI), aux élections européennes du 23 mai, l’objectif de la campagne consiste à « amener le débat européen est au plus près des citoyens, en abordant des questions concrètes ». Ceci par un moyen original, dans la lignée de Jean-Luc Mélenchon qui avait apprivoisé le don d’ubiquité, et réussi à tenir plusieurs meetings à la fois avant les élections présidentielles de 2017.
Placé à plusieurs endroits du département, le van a donné la parole aux candidats qui ont décliné un programme très clair. Laurence Lyonnais en a donné quelques exemples : » L’Union européenne distribue 400 milliards € sur 6 ans aux agriculteurs, soit l’équivalent de 100 € par européen et par an. Doit-on privilégier l’agriculture industrielle intensive ? ». Pour LFI, la réponse est évidemment « non », le parti de Jean Luc Mélenchon prône même un protectionnisme écologique et solidaire : « protéger les agriculteurs français contre les importations à bas prix venues d’Espagne ou du Portugal ».
Même philosophie à propos des travailleurs détachés (à un coût dérisoire 400 ou 600 €/mois) depuis les pays de l’Est, ou des camionnettes de moins de 3,5 tonnes qui se multiplient sur nos routes. « On veut une Europe qui protège » a ajouté Laurence Lyonnais qui figure en 11e position sur la liste (et qui réside à Frasne). Les jurassiens y figurent d’ailleurs en bonne position : Anne-Sophie Pelletier tient la 5e place (après avoir incarné la grève qui a duré près de quatre mois à l’Ehpad « Les Opalines » de Foucherans), et le lédonien Gabriel Amard la 11e place. Le parti de Jean-Luc Mélenchon est crédité de 7 à 8% des voix selon les derniers sondages.