Tourisme : ça baigne pour le Jura

A part le mois de mai, le tourisme a profité d’une météo clémente. Pour en tirer les fruits, reste à s’adapter à une demande d’animations et d’activités croissantes.

103
Le lac de Chalain a vu sa fréquentation exploser cet été, au gré des pics de chaleur. Photo : Jura ULM.

La saison touristique estivale semble un bon cru : à l’heure des bilans provisoires, Gérôme Fassenet, président de Jura Tourisme, se montre assez optimiste sur cet été ensoleillé, voire brûlant par périodes. « Juin et juillet ont été bons, grâce à la météo », y compris la canicule qui ne semble pas avoir beaucoup dérangé les vacanciers. Toujours plus météosensibles, les touristes ont également plébiscité le Jura (et ses lacs) en août, mais les quelques jours humides et frais ont fait du mal dans les campings entre autres. Bref, le bilan semble satisfaisant pour le « Mr Tourisme » du Jura, surtout eu égard au début de saison : le mois de mai, truffé de ponts mais aussi de jours de pluie avait en effet bien mal démarré la saison…
L’autre tendance de la saison, c’est le succès confirmé des animations et activités. L’hébergement « sec » où chacun faisait ce qu’il voulait depuis les années 80, cède la place à des formules plus élaborées : location de vélos électriques, de matériel nautique, accès à des divertissements, location d’hébergements atypiques et innovations semblent désormais le minimum requis pour séduire les touristes. Dans cette optique, Gérôme Fassenet dit « croire que beaucoup au service ».
Conseiller le touriste, et d’une certaine manière le prendre en charge, constitueront ils les clés du succès l’an prochain ? Une chose est sûre, la cote d’amour du Jura tient toujours la corde du côté de la Belgique (ou Jura Tourisme mène des actions de promotion, en particulier sur les salons), et de la Suisse.
A ce sujet, « L’échappée jurassienne (randonnée pédestre Dole-Saint-Claude) a été prolongée jusqu’au lac Léman » souligne Gérôme Fassenet, ce qui favorise une meilleure fréquentation helvétique.