L’esthétisme tire son épingle du jeu, malgré la fermeture du salon

0
213

Pauline Varlet, gérante du salon d’esthétisme Sun Océane, à Auxonne, a réouvert son commerce “non essentiel” avec soulagement. Elle n’est pourtant pas restée les deux pieds dans le même sabot pendant cette période de fermeture : décorer et réapprovisionner le salon avec les articles de Noël (bougies, savons, crèmes …), prise des commandes par téléphone, Facebook et Instagram. Retrait des produits par les clients devant la boutique, une fois par semaine.
Le planning de rendez-vous est extrêmement chargé malgré l’élargissement des horaires d’ouverture : du lundi au samedi de 9h à 19h non stop !
« J’ai eu beaucoup de commandes pour des cadeaux de Noël pendant la fermeture, raconte Pauline. Le stock que j’avais avant le confinement a fondu comme neige au soleil ! Depuis la réouverture, les coffrets bougies, savons et boules de bain sont partis très vite. J’ai du faire un réapprovisionnement réassort très très rapidement et je devrais le recevoir début de semaine prochaine. Finalement, je ne m’en tire pas trop mal. Ma salariée, Laura, était au chômage partiel. J’ai déjà reçu une aide de l’État pour les deux jours de fermeture fin octobre. Je vais voir s’il m’aide encore pour Décembre. 2020 a été une année difficile pour tout le monde. J’espère que 2021 permettra à chacun de rebondir, surtout les commerces qui doivent encore rester fermés «