Jura. Les vœux du directeur de l’hôpital font débat

Une hausse d’activité constatée en 2019.

165
Le Directeur Guillaume Ducolomb présente ses vœux pour 2020!
Le Directeur Guillaume Ducolomb présente ses vœux pour 2020!
Quatre nouvelles retraitées de l’Hôpital!
La réunion dans la grande salle du Mont-Bayard à l’Hôpital!

Ce jeudi 23 janvier c’était la traditionnelle cérémonie des vœux à l’hôpital. Guillaume Ducolomb Directeur de la Communauté Hospitalière Jura Sud en a profité pour remercier sincèrement tous les agents de l’entreprise, suite à la hausse qu’il constate d’activité dans tous les services pour cette année écoulée 2019.
Mais il y a toujours un point bloquant qu’il regrette, c’est le recrutement encore difficile de nouveaux agents. En premier lieu le gestionnaire de l’hôpital constate qu’une nouvelle dynamique s’installe, ainsi que de nouvelles perspectives positives. Il cite quelques chiffres, par exemple «sur la chirurgie ambulatoire, il s’agit d’une augmentation de plus de 26% de l’activité, les services de médecine ont conservé leur activité, et ce malgré des travaux structurant en cours notamment sur la sécurité incendie…».
«Sur les urgences, il s’est dit inquiet à sa prise de poste en 2018, car on pouvait noter moins de 10.000 passages dans ce service et c’est un seuil, or en 2019 il y a eu une augmentation de 10% pour arriver à 11.000 passages, avec actuellement une équipe urgentiste au complet, constituée uniquement de salariés, sans intérimaire…»
Il s’en félicite ainsi que du bon travail effectué avec le Docteur Draou.

«Le déficit est toujours le même…»

Le maire Jean-Louis Millet présent lors de ces vœux, dans une démarche plutôt courtoise a souligné cependant, que le déficit était quasiment le même à l’orée de l’année nouvelle qu’en 2018 à la prise de fonction du Directoire, alors que des services entiers ont fermé. On pense notamment à la maternité et à la chirurgie non ambulatoire.
Guillaume Ducolomb a reconnu cet aspect du problème, en précisant toutefois qu’en 2019 «des investissements durables ont été réalisés, notamment dans la sécurité incendie de tout l’établissement, des travaux, qui pour lui seront achevés sous peu, et qui avaient été toujours repoussés jusqu’alors… »
Dans les perspectives d’avenir, il a redit sa priorité au recrutement, il a martelé que «l’hôpital de Saint-Claude embauche, des aides-soignants, des infirmiers (ères), des médecins, des chirurgiens…, et qu’aujourd’hui il faut développer l’ambulatoire…».
Des vœux francs, mais courtois…