Les vœux au personnel hospitalier du CHIPRe

93
De droite à gauche : René Molin, Bruno Tournevache directeur général du CHIPRe, Yves Boivin président de la communauté médicale de l’établissement, Claude Romanet, Michel Francony et Patrice Villalonga.

Mardi dernier, avant la présentation des voeux, Bruno Tournevache directeur général du Centre Hospitalier Intercommunal du Pays du Revermont, rappelait le drame qui a touché le CHIPRe en décembre dernier, avec le décès accidentel d’Alexandre Callet dans l’exercice de ses fonctions. Il faisait ensuite un point sur la situation du CHIPRe.

Des projets d’établissements

En premier lieu Bruno Tournevache précisait que le projet médico-soignant est en train de se mettre en place avec les activités, le mode d’organisation pour les cinq années à venir. Il sera arrêté au cours du premier trimestre 2020. Il soulignait également « le déséquilibre financier qui existe en médico-social et qui amènera à continuer à vivre dans un environnement financier contraint. »
L’année 2019 a cependant apporté du positif : la reconstruction de l’EHPAD de Salins est actée. Il sera construit pour 174 places sur la commune de Bracon. Les travaux devraient débuter dès la fin du premier trimestre 2020 et le bâtiment devrait être livré au cours du premier semestre 2022.
« En 2020, nous allons également travailler très fort à la structuration du projet polinois : la reconstruction de l’EHPAD sur le site de l’école des Perchées », précisait le directeur général.

Les difficultés de recrutement

Bruno Tournevache rappelant le départ en retraite de deux médecins, les docteurs Arnold Bruat et Rafic Nehme, soulevait aussi les difficultés de recrutement dans les métiers d’aide-soignants et de médecins.
« La situation médicale que l’on connaît a été provoquée il y a trente ans. Le nombre de postes ouverts par an en facultés de médecine amenait inévitablement à une pénurie de médecins aujourd’hui ».