Les résidences seniors ont le vent en poupe !

Vingt-sept de ces maisons de plain-pied, constituées de T2 et T3, ont vu le jour sur cinq communes en deux ans seulement. Trois vont être construites sur la commune de Longwy-sur-le-Doubs.

21

« Il existait un besoin pour les personnes âgées qui devaient quitter leur maison dans les villages », introduit Patrick Petitjean, président de la communauté de communes de La Plaine jurassienne. Pour y répondre, les élus ont fait le choix de construire des résidences seniors, de plain-pied.

En deux ans, vingt-sept ont vu le jour sur le territoire. Un beau succès ! Et la commune de Longwy-sur-le-Doubs a demandé à ce que trois de ces maisons soient érigées dans son village. « Si d’autres maires le souhaitent, nous continueront à développer ces constructions », précise l’élu.

A la communauté de communes, le dossier est porté par le vice-président, Christian Lagalice, qui suit de près les constructions des appartements dans lesquels les seniors s’installent. Il s’agit de T2 ou T3, conçus pour des personnes allant vers une mobilité de plus en plus réduite.

Soins, ménage, repas…

La gestion est assurée par Dole Habitat. Sur place, il est possible de faire intervenir le service de soins infirmiers à domicile, l’ADMR pour le ménage par exemple, de se faire porter des repas, des livres…

« L’intérêt pour le locataire est de gérer un espace réduit et la possibilité d’échanger avec les autres résidents et de partager des moments de convivialité », témoigne Patrick Petitjean. L’intérêt, c’est aussi le faible loyer demandé : 325 à 427 euros pour un T2 et garage selon les aides financières perçues pour construire le bâtiment et les revenus des personnes. Il faut compter 100 euros de plus pour un T3.