Les RDV de l’Aventure : un journaliste écrivain à découvrir

Il est le président du jury du livre. Rencontre avec Michel Moutot, qui viendra présenter son dernier roman, « L’America », le samedi 14 mars, à 16 h, à la médiathèque des 4C. Interview…

144

Michel Moutot, quel est votre parcours ?

Reporter à l’Agence France-Presse depuis plus de trente ans, ancien correspondant au Liban, au Kenya, en ex-Yougoslavie et à New York, spécialiste du terrorisme international, j’ai été lauréat du prix Albert-Londres en 1999 pour ma couverture de la guerre au Kosovo et j’ai reçu le prix Louis-Hachette pour mon travail sur les attentats du 11 septembre. Mon premier roman, « Ciel d’acier », a reçu le prix du Meilleur roman des lecteurs de Points en 2016. En 2018, pour « Séquoias », roman d’aventure retraçant la vie de pêcheurs de baleines devenus chercheurs d’or, j’ai été récompensé au Festival Etonnants voyageurs de Saint-Malo et j’ai obtenu le Prix Relay des voyageurs.

Pouvez-vous nous présenter votre dernier roman ?

Mon nouveau roman, “L’America”, est né d’une rencontre avec un jeune californien sur une île de Sicile, Marettimo. Il m’a raconté que ses ancêtres avaient émigré en Californie aux premiers jours du XXe siècle, pour y pêcher la sardine. Cela m’a donné l’idée de raconter l’histoire d’un jeune pêcheur pauvre de cette petite île de l’archipel des Egades  qui tombe amoureux, sans savoir qui elle est, d’une belle jeune fille venue de Trapani, la grande ville sur la côte. Mais elle est la fille d’un “fontaniero”, membre de ce qui allait devenir quelques années plus tard la Cosa Nostra. Son père l’apprend et envoie son fils aîné tuer ce misérable qui a, selon ses termes, “déshonoré ta sœur”. Il sauve sa vie, mais devra s’exiler de l’autre côté du monde, pourchassé par les hommes du fontaniero. La jeune fille, enceinte de lui, partira à sa recherche…

Quels sont vos projets ?

Mon prochain projet va s’intituler “Route One”. C’est l’histoire de l’affrontement entre deux hommes lors de la construction de la fameuse Highway N°1, qui relie Los Angeles à San Francisco, dans la région de Big Sur, dans les années Trente.

Avez-vous de nouveaux voyages de programmés ?

Mon prochain voyage sera sans doute pour New York, en repérage pour un prochain roman. A moins que l’AFP ne m’envoie quelque part en renfort de l’un de nos nombreux bureaux. C’est le charme de notre métier : nous ne savons jamais à l’avance où nous allons partir. En général, nous croisons, sur les routes ou dans les aéroports, les touristes qui fuient les guerres ou les catastrophes. Mais je sais aussi que je vais passer, comme tous les ans, trois semaines en Grèce cet été, sur la terrasse d’une maison où j’ai écrit tous mes livres.