Les pompiers en exercice à Champagnole 

Le Groupe de Secours en Milieu Périlleux (GSMP) a simulé des secours à victime dans un arbre et au fond d'une rivière. 

0
61
Les pompiers du GSMP déployés dans le parc de Bellefrise à Champagnole.

Porter secours à un suicidaire s’étant jeté du haut du pont Neuf, faire son bilan, remonter la civière jusqu’à parapet avec un treuil thermique : voilà le “jeu” auxquels se sont prêtés 5 hommes fin janvier au dessus de l’Ain.
Selon Clément Pernot, président du SDIS 39, il s’agissait d’exercices “pour permettre aux services de secours d’être opérationnels à tout moment, en particulier dans la perspective des prochaines vacances scolaires”.
Benoit Minoletti, chef de l’unité du GSMP engagée, a précisé que cet exercice a permis à deux hommes de conforter leurs acquis pour devenir chefs d’unité : l’adjudant chef Christophe Pourtier (de Champagnole), et le caporal chef Pierre Chevassus (des Rousses). L’autre exercice consistait à porter secours à un élagueur en difficulté dans un arbre du parc de Bellefrise, et suspendu à ses longes. D’après Benoit Minoletti, “le pompier est monté dans l’arbre à l’aide d’une échelle, et a sécurisé la victime à l’aide de cordages” avant de la descendre à terre.
Le GSMP comprend une trentaine d’hommes dans le Jura, capables de se projeter dans des lieux où le pompier lambda arrive en limite de compétences.