Les Petites Fugues ou le Festival Littéraire Itinérant à Orgelet

Anne Collonges, une auteure très accessible.

244
1L'écrivaine Anne Collonges sous le feu des questions!
L’écrivaine Anne Collonges sous le feu des questions!
Un public éclectique!

 

Vingt et un auteurs ont été en découverte du public dans des librairies, lieux culturels, bibliothèques et médiathèques durant le mois dernier. Dans ce cadre le festival littéraire itinérant «Les Petites Fugues», pour sa 18ème édition en Bourgogne-Franche-Comté s’était arrêté ce mercredi soir à la Médiathèque d’Orgelet, en accueillant l’auteure Anne Collonges. Comme d’habitude à la venue d’un écrivain, le Comité de Lecture de la médiathèque, avait bien préparé cette séquence. Les ouvrages de l’auteure ont fait l’objet par lui de lectures assidues et précises, afin de l’accueillir chaleureusement devant une trentaine d’auditeurs. Anne Collonges est née en 1985 et a grandi en banlieue parisienne entre terrains vagues et paysages impressionnistes. Après ses études aux Beaux-Arts de Paris, elle a habité par amour trois ans en Israël et vit de nouveau à Paris. Sa pratique se cristallise autour de l’écriture et de la photographie. Éditée par «Actes Sud», ce qui en soi est une référence, elle a “commis” plusieurs ouvrages…

Comment un roman se construit-il ?

A la question d’un auditeur sur sa stratégie d’écriture d’un roman, sa manière de fonctionner, l’auteure répond qu’elle fonctionne à l’instinct. Cependant elle essaye de définir tout d’abord un cadre, qui peut être un lieu comme par exemple le RER dans un de ses livres («Ce qui nous sépare»), ou au pied du Mont Blanc dans un village de neige dans «Le Poids de la neige quand elle tombe».
Puis il y a les personnages qui se définissent. Et alors c’est l’écriture, qui pour Anne se fait chemin faisant, les mots arrivent normalement sur le papier, mais on sait comment on va, tout en se laissant le loisir de digresser de-ci de-là. C’est d’ailleurs souvent les mots mêmes qui emmènent à l’idée suivante… qui créent la situation d’après.
Pour elle qui est une grande randonneuse le paysage littéraire se découvre au fur et à mesure du chemin. Néanmoins elle ne connaît jamais sa destination finale par avance… Bien sûr l y a un désir, des intentions certes, mais cela s’éclaire juste devant elle.
A suivre…