Les pêcheurs du Jura en pleine réorganisation

Une nouvelle équipe a été élue pour redresser la barre et affronter les enjeux à venir.

0
171
Face au manque d'eau dans les rivières, la pêche en plans d'eau a plutôt le vent en poupe.

La Fédération est morte, vive la Fédération !
C’est un peu l’impression que donnent les récentes élections qui ont porté à sa tête une nouvelle équipe. Roland Brunet, le nouveau président résidant à Port Lesney, insiste d’entrée de jeu sur cette dimension collégiale, riche de profils divers et qualifiés, et n’ayant pour la plupart jamais siégé à la Fédération de pêche du Jura.
Premier écueil : éviter la mise sous tutelle de l’instance regroupant 12.000  pêcheurs, ce qui aurait pu arriver si personne n’avait relevé le gant.
« Quand c’est difficile, il n’y a personne pour y aller » confie le président nouvellement élu, un doux euphémisme lorsqu’on sait les difficultés qu’a rencontré la Fédération : une « absence de programme, un manque de direction » qui ont conduit au fil des ans à une certaine déliquescence. Ce qui ne fait pas peur à l’ex-chef d’entreprise ayant relevé une société en difficulté…

Des sentinelles des cours d’eau

Premier chantier donc : « Renouer le lien avec les 28 AAPPMA (sociétés de pêche, N.D.L.R.) du Jura et avec les 12.000 pêcheurs » qu’il qualifie volontiers de « sentinelles des cours d’eau » ou de « lanceurs d’alerte » pouvant prévenir en cas de pollution, de manque d’eau, etc.
Deuxième leitmotiv : « Replacer la Fédération en tant qu’interlocuteur privilégié de l’État et des institutions pour tout ce qui concerne les milieux aquatiques ».
La protection de ceux-ci devrait d’ailleurs être renforcée, avec la présence au Conseil d’administration d’hommes tels que Bernard Pichon, Philippe Cador ou Thierry Buatois, connus pour leur total dévouement à la sauvegarde des milieux aquatiques. Mais loin de Roland Brunet l’idée de stigmatiser Pierre, Paul ou Jacques ou sujet de la dégradation de ces milieux : « Nous serons un interlocuteur ouvert et constructif ».
Enfin les élus auront pour mission de « définir une ligne directrice pour les salariés, définir leurs postes », là encore dans l’écoute,  pour donner un nouvel élan à l’association.

Le nouveau bureau

Président : Roland Brunet, vice-présidents : Pascal Grenier et Laurent Guyon, trésorier : Michel Bonin, secrétaire : Thierry Buatois.