Les parents mobilisés pour sauver leur classe

Un risque de fermeture concerne le regroupement pédagogique intercommunal Desnes/Lombard/Relans. Les locaux ont été occupés la semaine dernière.

71
Les parents étaient mobilisés lundi dernier à l'école de Desnes.

Dès l’annonce de l’éventuelle fermeture d’une classe du RPI (regroupement pédagogique intercommunal) Desnes/Lombard/Relans, les parents se sont fortement mobilisés. Après différentes réunions, ils ont décidé d’occuper les écoles la semaine dernière. Lundi, ils étaient à Desnes qui accueille les petite, moyenne et grande sections et les CP ; mardi, des groupes de parents se trouvaient dans le local de Relans, qui reçoit les CM1/CM2 et jeudi, ils étaient à Lombard auprès des CE1/CE2.

Des effectifs à la hausse ?

Les parents avancent l’argument que la baisse des effectifs annoncée par l’inspection académique (77 enfants) est inexacte. Pour eux, ceux-ci doivent même augmenter. Si aujourd’hui, le RPI dénombre 85 enfants, il devrait en comptabiliser 86 à la rentrée 2019 et 93 aux rentrées 2020 et 2021.
Par ailleurs, les parents insistent sur le fait que les enfants du RPI ont un bon niveau scolaire et que regrouper des classes leur nuirait. « On ne lâche rien pour le bien-être de nos enfants, insiste Amandine Bué. Nous avons une association La Cour de récré, elle met en place des animations qui marchent pour permettre un maximum de projets : des sorties scolaires, l’activité piscine… »
Pour Yoann Sabre qui arrive d’Île-de-France, « il y a une rupture d’égalité entre les élèves des territoires ruraux et les autres ». Un autre papa témoigne de la réaction de sa fille : « Ce risque de fermeture, elle ne le vit pas super bien ».
Les parents avaient prévu de s’installer à l’entrée de la Percée du vin jaune ce week-end avec des banderoles. Leur pétition avait reçu il y a huit jours pas moins de 200 signatures.