Les jeunes de Vaudrey nettoient leur village

Samedi dernier, la commission des jeunes de Vaudrey avait donné rendez-vous aux Vaudriones et aux Vaudrions. Suivant la devise « penser global, agir local », une vingtaine d’individus ont retiré des diverses rues du village, des dizaines de kilogrammes de déchets.

175
"Notre nettoyage permet alors de retirer un peu de pollution terrestre." Clara, 13 ans.

C’est près d’une dizaine d’enfants accompagnés d’autant d’adultes qui partirent le week-end dernier, armés de gants et de sacs poubelle, à la recherche des ordures polluant le village. Née à la fin de l’année 2017, la commission des jeunes offre la possibilité aux benjamins de la commune de participer à la vie de celle-ci.
Virginie Pate, maire de Vaudrey, souligne : « La dizaine de jeunes de la commission jeunesse ont proposé spontanément l’organisation d’un nettoyage de printemps » , précisant par ailleurs : « Les jeunes sont assez sensibles au sujet environnemental, ceux-ci faisant attention à ne pas jeter des déchets par terre ».

Saluant cette initiative prise par les citoyens de demain, l’élue souhaite « que tout le monde dans le village se sente concerné par cette manifestation ».
Permettant de faire rencontrer les jeunes et de générer des liens sociaux dans ce paisible village de près de 400 habitants, ce Grand nettoyage de printemps fut un succès par la mobilisation intergénérationnelle qu’il provoqua.

La renaissance d’une ancienne tradition

« Je me sens concerné par ce qui se passe dans le village. Auparavant, le nettoyage de printemps se faisait avec l’école et je trouvais cela bien » explique Cécile Schouwey avant d’ajouter que « c’est important d’être là par rapport aux jeunes qui ont lancé l’idée, c’est important de leur répondre ». µEn effet, il y a plusieurs années, le traditionnel nettoyage de printemps organisé par l’école était tombé à l’eau. En revanche, plusieurs individus estiment que le village est resté relativement propre, les déchets présents sur la chaussée étant spontanément ramassés par certains habitants.

“Il faut bien que quelqu’un le fasse”…

Âgée de 14 ans, Lucie, déclare qu’il est important pour elle de participer à ce Grand nettoyage de printemps, « l’école ne le fait plus, il faut bien que quelqu’un le fasse, sinon c’est sale. » là où Flora, 12 ans, indique que « c’était important de venir ramasser les déchets puisque ça dépollue la planète. ».
Quant à Clara, 13 ans, elle précise que sa motivation principale pour se lever en cette matinée ensoleillée était « de rendre le village plus agréable. Ça permet de nettoyer la nature car c’est à cause de nous, de notre espèce, qu’il y a le réchauffement climatique. Notre nettoyage permet alors de retirer un peu de pollution terrestre. ».
Ces ados à l’énergie débordante semblent animés par une volonté de se battre pour leur localité et l’avenir de l’humanité.

Une vingtaine d’individus retirèrent des diverses rues du village, sous un soleil radieux, des dizaines de kilogrammes de déchets.

Après s’être rués sur les déchets des multiples rues du bourg, un apéritif suivi d’un repas collectif ont été proposés. Une fois de plus, les plus jeunes ont démontré leur capacité à animer leur commune.

Des manifestations internationales aux actions locales, les benjamins de notre planète semblent déterminés à faire entendre leur voix. Après le succès de ce Grand nettoyage de printemps, nous sommes impatients de voir les idées futures qui germeront dans les esprits des enfants de nos villages.