Les gilets jaunes ont rejoint la marche pour le climat

121
Femmes et malades ont mené la manifestation précédant celle pour le climat.

« Fin du monde, fin du mois : mêmes coupables, même combat ! » : les gilets jaunes de Lons ont rejoint le 16 mars à Lons la marche pour le climat. Une marche qui a battu des records : environ 1.200 participants, dont de nombreuses familles.
Côté gilets jaunes, « On nous assassine par l’alimentation » a précisé Sylvie Musillard, rapporteuse du collectif lédonien, pour qui une convergence des luttes existe. Déterminés à ne rien lâcher, elle a réaffirmé la détermination totale des gilets jaunes restants : « Nous sommes solidaires, nous constituons une famille fondée sur l’amour et la compassion, rien ne pourra nous détruire ».
Cette compassion, les gilets jaunes lédoniens l’avaient mise au service des femmes une semaine plus tôt. Au lendemain de la journée internationale de la femme (le 9 mars), leur mot d’ordre était axé sur la lutte contre les inégalités hommes/femmes : « Quand nous avons la chance de travailler, nous gagnons en moyenne 25% de moins qu’un homme pour le même poste ». Ajoutant que « 70% des emplois précaires sont occupés par les femmes », les gilets jaunes ont exprimé leur révolte « contre cette société dirigée par les hommes et pour les hommes ».
Leur mobilisation (une cinquantaine de participants) entre la statue de Rouget de Lisle et la place de la Liberté était aussi dédiée aux malades de longue durée et aux handicapés, trop peu reconnus et trop peu soutenus.