Les douanes rencontrent des difficultés

Une action a été organisée récemment pour sensibiliser les Jurassiens aux problématiques rencontrées dans tout le pays.

403
Les douaniers jurassiens ont organisé une action de contrôles renforcés au rond-point de Montchauvrot récemment.

Le Brexit n’est que le révélateur d’un profond malaise qui s’est instillé dans l’administration des douanes depuis quelques années. Un malaise que les Français découvrent depuis quelques jours. Les Jurassiens ne font pas exception puisque le département compte une vingtaine de douaniers à la brigade de Lons, une dizaine au bureau des opérations commerciales et une douzaine aux Rousses.

Un métier qui change

« Notre métier change, constate Yoann Sabre, secrétaire inter-régional UNSA Douanes et secrétaire régional Franche-Comté. La grande qualité du douanier est sa capacité d’adaptation bien qu’on nous enlève des effectifs. » Autre grande qualité, ses saisies significatives tant de tabac que de stupéfiants dans le Jura. « Par rapport aux résultats et à notre activité à l’aéroport de Dole où nous faisons office de police aux frontières, nous n’avons plus à prouver notre utilité », insiste le syndicaliste. Le soutien à la compétitivité des entreprises est une autre mission que les douaniers mettent en avant pour justifier leurs revendications.

Si le nombre de douaniers est reparti à la hausse avec la menace terroriste, il n’est pas à la hauteur des besoins et les brigades jurassiennes craignent d’être « déshabillées pour aller à Calais et Dunkerque ». « On a déjà des services en manque d’effectifs en Bourgogne/Franche-Comté. Il y a des situations critiques sur le plan humain », dénonce Yoann Sabre. A l’échelle de la France, les syndicats espéraient une annonce de 1 500 recrutements. Le gouvernement en proposera 700 maximum. Un faible chiffre face aux 6 000 postes perdus en vingt années à l’échelle nationale.

 Une action à Montchauvrot

La réforme en cours de la fonction publique, la stagnation salariale… sont autant d’autres sujets alarmants qui ont amené les douaniers jurassiens à organiser une action de contrôles renforcés au rond-point de Montchauvrot récemment. Si les automobilistes ont été fortement ralentis, ils se sont montrés « compréhensifs. On a des gens assez acquis à notre cause. La médiatisation des affaires nous est bénéfique ».

L’UNSA Douanes a sollicité une audience auprès des parlementaires, du président du Département et du maire de Dole. Yoann Sabre sera reçu par le directeur de cabinet du préfet. Les douaniers, « fonctionnaires d’Etat hyper rentables », attendent des propositions plus ambitieuses de leur ministre. Et des visions sur l’avenir, à ce jour beaucoup trop anxiogène…