Les déchets d’activités économiques plombent la filière de tri

50 % des tonnages éliminés en décharge dans notre région sont des « refus de tri » provenant d'entreprises. Des entreprises qui par ailleurs n'ont pas réduit les volumes produits : de bonnes résolutions s'imposent.

8
Voilà comment les déchets mélangés arrivent en centre de tri (qui ne disposent que d'un grappin). On est loin du tri des particuliers !

Alors que les particuliers jouent le jeu du tri des déchets-prise de conscience écologique aidant- la musique semble toute autre du côté des entreprises franc-comtoises. En 2015, la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte a fixé des objectifs ambitieux de réduction des tonnages de déchets admis en décharge : – 30 % en 2020 et – 50 % en 2025 (par rapport aux capacités autorisées en 2010). Alors que 2020 est là, force est pourtant de constater que les tonnages pris en charge par les installations de stockage de ces déchets n’ont en rien diminué.
Après enquête des inspecteurs de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Bourgogne-Franche-Comté, il apparait que le problème nait dès la source : le « tri 5 flux » (papier/carton, plastique, verre, bois, métal) n’est pas assez mis en place par les entreprises productrices de déchets (alors qu’il s’agit d’une obligation réglementaire depuis 2016).
De plus, la quasi-totalité des sites de tri visités par la DREAL ne dispose que d’un seul grappin pour réaliser le tri : seuls les gros éléments (grands cartons, palettes) peuvent donc être extraits et recyclés.
Résultat : 92 % des tonnages entrants en mélange partent ensuite en décharge aau lieu d’être valorisés. Quel gaspillage !
Selon la Dreal et dans l’état actuel des choses : « Seul un tri à la source (chez le producteur des déchets) véritablement séparatif (un contenant par type de déchet) permettrait leur valorisation effective. Des efforts très significatifs restent nécessaires dans les entreprises concernées, la DREAL y veillera, sanctions administratives ou pénales aidant…