Les commerçants et artisans d’Auxonne en assemblée générale

L'Union commerciale industrielle et artisanale d'Auxonne (UCIAA) a tenue son assemblée générale mardi 26 février, salle de l'Aiglon, l'occasion pour la présidente Fabienne Moreau de faire un bilan de l'exercice 2018 et d'annoncer les projets pour cette année.

123
Une assemblée très attentive aux propos de la présidente Fabienne Moreau.

C’est en présence d’une trentaine d’adhérents et notamment du député Rémy Delatte, du maire Raoul Langlois, de Virginia Boilleaut conseillère commerce et tourisme à la CCI, que Fabienne Moreau a livré son rapport moral en commençant par quelques chiffres : « L’UCIAA compte aujourd’hui 55 adhérents dont 24 adhésion commerçants « grande carte » à 362 euros par an qui permet de participer à la plupart des animations et 31 cartes artisans et commerçants avec une adhésion à 60 euros. En 2018, nous avons eu cinq fermetures de commerces, il y a eu également un changement de propriétaire au bar du PMU et trois ouvertures de nouveaux commerces, Mademoiselle Capucine, Milucy et le Barbar», indiquait la présidente.

Les animations commerciales de l’UCIAA

Tout au long de l’année, l’UCIAA a mené des opérations de fidélisation de la clientèle qui ont débuté par le tirage de la Saint-Valentin avec des bons d’achats à gagner de 30 euros par magasin adhérents, puis celui de la fêtes des mères avec pour chaque commerce deux bons d’achats de 25 euros et 20 euros. Il y a eu ensuite le tirage de la rentrée scolaire avec encore des bons d’achats de 25 et 20 euros, puis la même opération a été reconduite pour le tirage de la foire. « Toutes ces animations nous ont permis de redistribuer aux clients 7 920 euros », précisait Fabienne Moreau.

Un marché de Noël exceptionnel

Début décembre, l’UCIAA organisait le marché de Noël  avec 31 exposants sur 44 stands, un peu moins que les autres années : « Ce marché de Noël était assez exceptionnel puisque nous fêtions aussi nos 65 ans. Pour l’occasion, nous avons fait gagner cette année une voiture avec une tombola et six bons d’achat de 100 euros », indiquait la présidente.

Les projets pour 2019

« Pour l’instant, nous attendons la mise en place du nouveau bureau, aussi, nous n’avons pas encore fait de nouveaux projets pour 2019, nous citerons pour l’instant la reconduction de la carte client, le marché de Noël et l’actualisation du site internet ».

Label « Préférence commerce »

Après le bilan financier qui laisse apparaître une gestion saine, le thème du prélèvement à la source a été abordé par Rachèle Gobled du cabinet Fiducial à Auxonne avant l’intervention de Virginia Boilleaut conseillère commerce et tourisme à la CCI venue parler des missions de la CCI (chambre de commerce et d’industrie) et du label qualité « Préférence commerce ». Ce label valorise la qualité d’accueil et de service de commerces de proximité. Onze commerçants auxonnais s’inscrivent dans cette démarche pour laquelle un audit complet est réalisé ainsi que deux visites mystères et deux appels téléphoniques par année (alimentation Générale, boucherie Guyon, boucherie Vautrin, boulangerie-pâtisserie Patachou, boulangerie-pâtisserie Simon, Engoline coiffure, Gamm Vert, Le temps d’un fauteuil, Optic 2000, Pompes funèbres Giraudet Auxonne, Pompes funèbres Giraudet Champdôtre).

Les discours des officiels

Pour Raoul Langlois, maire d’Auxonne au sujet de la revitalisation du centre-bourg : «Vous avez participé très régulièrement à différentes réunions du comité de pilotage sur la signalétique. Il faut qu’on puissent continuer à échanger, à vous écouter et à vous informer sur les travaux qui vont commencer concrètement sur le terrain vers la fin de l’année. Il y aura des conséquences mais c’est à nous de limiter au maximum les problèmes, nous aurons l’occasion d’en discuter et je tiens à ce que cela puisse avoir lieu régulièrement pour pouvoir effectivement vous informer », indiquait le maire.

Pour le député Rémy Delatte : « Aujourd’hui, on sait bien toutes les difficultés que vous rencontrez individuellement, mais je crois que si chacun est capable d’apporter dans une démarche collective un peu d’énergie et du temps, on peut entrevoir des perspectives rassurantes. Et parmi ces perspectives rassurantes, il y a la revitalisation du centre-bourg qui sera un levier considérable pour le dynamisme de la commune et de tout le territoire ».