Les chiffres de la pandémie dans le Jura dévoilés

Sur 5 271 personnes testées, une quarantaine de cas positifs ont été relevés. Pour le préfet Vignon, le département n’est pas à l’abri d’une deuxième vague ou d’une reprise saisonnière. Explications.

1726
Crédit photo : Conseil départemental.

 

Le préfet du Jura a présenté aux conseillers départementaux le rapport d’activité des services de l’Etat pendant l’épidémie de coronavirus.
« Dès le 12 février, j’ai réuni mes services pour une prévention de la pandémie, a introduit Richard Vignon. A partir du 2 mars, la cellule départementale de crise s’est réunie tous les jours. »
Les capacités hospitalières ont été renforcées et accrues. Une réflexion a été menée pour mettre en place un hôpital de campagne en 24 h à Juraparc – Lons-le-Saunier.

 

59 000 contrôles ont été réalisés du 17 mars au 10 mai et 3 116 infractions retenues.

 

Le Jura, parmi les départements de l’est les moins touchés

« Le Jura a été parmi les départements de l’est les moins touchés, constate le préfet. Les Jurassiens ont été vertueux et les forces de l’ordre ont su faire respecter le confinement. » 59 000 contrôles ont été réalisés du 17 mars au 10 mai et 3 116 infractions retenues. 830 Jurassiens se sont inscrits sur la plateforme Je veux aider.
Parmi les autres chiffres à retenir, 24 000 chèques services ont bénéficié à plus de 600 Jurassiens et 8 000 restent à distribuer cet été pour lutter contre la précarité alimentaire. Concernant les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise, ils sont une centaine à avoir été accueillis dans 10 collèges et 46 écoles.

« 5 271 personnes ont été testées à ce jour, a annoncé le préfet. Une quarantaine de cas ont été positifs et 230 personnes contacts ont été mises à l’isolement. » Les tests vont se poursuivre tout l’été sur l’ensemble du territoire, notamment sur les lieux de forte fréquentation touristique. « Nous ne sommes pas à l’abri d’une deuxième vague ou d’une reprise saisonnière du virus mais on espère qu’on est dans l’après-Covid. »

Levée de confinement et vacances aménagées

Dans cette troisième et dernière phase de levée de confinement, la question centrale est celle des rassemblements. Les préfets peuvent accorder des dérogations si l’assurance du respect des gestes barrières est apportée.
Le Jura propose une offre de qualité et de quantité pour les vacances d’été aménagées. « Il faut maintenant aller chercher les jeunes. » Un plan de formation sera proposé aux élus à la rentrée, en lien avec l’association des maires du Jura.

Le lien avec les collectivités salué

Le préfet a valorisé le partenariat fort avec les collectivités durant cette période. Des dispositifs spécifiques ont été mis en place pour les collectivités : une programmation DETR (dotation d’équipement des territoires ruraux) accélérée avec neuf millions d’euros supplémentaires notifiés début mai ; 5,3 millions d’euros pour le Jura au lieu de 2 de DSIL (dotation de soutien à l’investissement local) ; un dégrèvement exceptionnel de 2/3 de la cotisation foncière des entreprises dont 50 % pris en charge par l’Etat ; une exonération temporaire des taxes de séjour.

Un soutien économique sans précédent

Le préfet a mis en avant un soutien économique sans précédent et un accompagnement des entreprises qui ont réorienté leur production. Le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé a concerné 26 423 salariés (39 277 208 euros dédiés). Le fonds de solidarité créé a bénéficié à 11 000 entreprises (14 millions d’euros). 1 902 entreprises ont demandé le prêt garanti par l’Etat, 261 millions d’euros ont été accordés.