Les chèques sociaux Covid ont profité à près de 700 écoliers

Mise en place en urgence par la municipalité de Lons durant l’été 2020, la mesure avait pour but d’aider les plus démunis, mais aussi de soutenir le commerce local.

0
137

674. C’est le nombre d’enfants scolarisés en école maternelle ou élémentaire qui ont bénéficié de 100 € (5 chèques de 20 €), versé par la municipalité au titre de mesure d’urgence pour soutenir les familles les plus impactées par la situation économico-sanitaire covidienne. Distribués sous conditions de revenus, ces chèques ont représenté une dépense exceptionnelle de 67.400 € pour la Ville de Lons a rappelé Thierry Gaffiot, adjoint aux affaires sociales à l’heure du bilan.
Bien que les chèques aient été dépensés dans une cinquantaine de commerces, les deux tiers (65%) l’ont été dans les trois grandes surfaces lédonniennes.
Selon Thierry Gaffiot, le tiers restant s’est partagé entre des magasins d’habillement (35 % avec une « forte présence des enseignes pour enfants »), des commerces de bouche (33 % comme par exemple boulangerie, boucherie, primeurs), l’équipement de la maison (13 %), la culture et les loisirs (5 %) et la santé et bien-être (4 %).
« On apprend de nos erreurs » a-t-il reconnu : la valeur faciale de 20 € aurait en effet freiné les dépenses dans certains commerces de bouche (par exemple, les boulangeries). Si c’était à refaire, la valeur faciale serait abaissée à 10 € par chèque mais Jean-Yves Ravier, maire de Lons, a rappelé que « cette action n’avait en principe pas vocation à être reconduite » de par le caractère exceptionnel de la situation qui la sous-tendait.
Pour Thierry Gaffiot le « droit aux vacances pour les enfants » fait néanmoins d’ores et déjà partie des projets sur la table pour 2021.