Défi : les “Anana roses du 39” ont vaincu le Sahara

Arielle Bailly, Nadine Bergeret et Nadège Cooper ont participé à un trek en plein désert, sous des températures extrêmes, pour la « bonne cause ». Un vrai défi pour les 3 champagnolaises.

10
Une joie incommensurable a envahi les 3 champagnolaises à l'arrivée.

« A la montagne, cap! Dans les dunes, cap! Autour des lacs, cap! Quelque soit le cap, les ANaNa du Jura sont toujours là ». Engagée dans le trek solidaire « Ros Trip », l’équipe champagnolaise n°24 soutenue par pas moins de 71 sponsors locaux (commerçants, artisans, entreprises, particuliers) a fait honneur à son slogan : parcourir environ 80 km à pied en plein désert du Sahara pour la « bonne cause », à savoir deux associations caritatives venant en aide à la population locale. Et terminer l’épreuve en bonne position, même si le chronomètre n’entrait pas en ligne de compte : « 15e sur 84 de notre catégorie. Nous avons tout déchiré. Quelle belle victoire : le défi est relevé ! » ont exprimé les trois champagnolaises à l’arrivée. Une joie d’autant plus grande qu’il s’agissait pour elles d’une « première » dans un environnement aussi « exotique », plus exactement dans les dunes de Merzouga  (à la frontière Est du Maroc). « Nous avons marché  environ 20 kilomètres par jour avec un petit sac à dos durant 4 jours » ont expliqué Arielle Bailly, Nadine Bergeret et Nadège Cooper.

Derniers préparatifs avant le départ : les trois “drôles de dames” avaient pensé à tout.

41° à 45°C dans le désert

Fières d’être allée au bout, les trois copines ont tracé leur route “à l’ancienne, avec une carte, une boussole et un sextant », sans GPS ni technologies modernes. Ce qui a été le plus difficile, car « dans le désert, les points de repère sont rares » a confié Arielle Bailly…même si leurs pieds eux aussi ont souffert (ampoules qu’il a fallu soigner chaque soir au bivouac). Pour les « ANaNa » (acronyme de leurs prénoms respectifs), cette aventure a conclu plusieurs mois d’entraînements, menés tambour battant (jusqu’à la dune du Pyla pour Arielle Bailly). Au-delà de cette aventure humaine « qui les a soudées », existe une aventure caritative. Un supplément d’âme au dépassement de soi, puisqu’une partie des bénéfices du Trek seront versés à l’association “Enfants du désert” qui achète des chèvres et du fourrage pour qu’une coopérative de femmes puisse exploiter leur lait. Une rencontre avec ces bénéficiaires à d’ailleurs eu lieu juste avant leur retour. Ceci contribuera également à la scolarisation des enfants en milieu rural, mais une autre association bénéficiera de leurs efforts (7.000 € de dons récoltés avant le départ) : « Cancer du sein , parlons en », au nom évocateur. Au total, 183 équipes de 3 femmes ont participé à cette épreuve parcourue sous des températures…extrêmes (jusqu’à  41-45°C en journée).