L’eau, demain denrée rare ?

Le dernier conseil municipal de Champagnole a passé en revue les sujets d’actualité : champignons, ressources hydrologiques, voirie. Morceaux choisis...

0
78
Il se passe parfois de drôles de choses, la nuit, dans les bois.... Photo archive.

“Du jamais vu de mémoire d’homme” : en tant que nouveau président du syndicat mixte de la Papeterie, Guy Saillard s’est ému de la situation hydro-climatique.
Depuis la 3e année consécutive, la source de la Papeterie (située à Sirod), pourtant si prolixe (2 millions de m3 par an), a connu quelques faiblesses. La source secondaire a donc été mise à contribution en soutien mais “il y a de vraies questions à se poser” a souligné Guy Saillard. A savoir trouver d’autres ressources, comme l’a corroboré Clément Pernot. Outre le trésor recelé par la source de la Papeterie (achetée il y a moins d’un siècle par Gédéon David, ancien maire), le bassin versant de Champagnole pourrait abriter d’autres potentiels. Selon Guy Saillard la géologie mixte (karstique et alluvionnaire), constitue une autre chance pour mettre par exemple en production une nappe phréatique.
Des études s’imposent (par exemple à Ney ?), en attendant le prix de l’eau potable reste inchangé…et ce depuis 2001 au moins.

Des champignons amis du Covid ?

L’homérique ‘bataille’ annuelle entre cueilleurs légaux et illégaux de lactaires sanguins s’enrichit cette année d’une facette ‘Covid’. Selon Pascal Tissot, adjoint au maire, les cueilleurs illégaux -bien que Roumains et Bulgares- arriveraient d’Espagne où ils s’adonnent à plusieurs récoltes saisonnières consécutives. L’Espagne, pays durement frappé par le Covid, d’autant plus que ces travailleurs exercent en général dans la promiscuité.
“On peut prendre peur” a renchéri Guy Saillard, évoquant les brassages de population, ce qui sera le cas lorsqu’ils viennent en ville pour se ravitailler ou faire leur toilette. Pour Clément Pernot “les personnes qui arrivent devraient être testées”… L’histoire -qui ne manque pas de piquant- est pimentée par le fait que des cueilleurs munis d’une carte en bonne et due forme revendraient des champignons achetés à des cueilleurs illégaux. De “forts soupçons” selon le maire Guy Saillard.

Les voitures comptées rue Jean 23

Philippe Cuevas, conseiller municipal de la minorité, s’est fait le porte parole des riverains de la rue Jean 23. Une rue où les voitures ne font pas que passer, mais où certaines font des pointes. Guy Saillard s’est dit conscient de la situation, surtout sur la partie basse. “On a acheté un compteur et on sait tout : s’il s’agit d’un camion, d’une voiture, leur vitesse, l’heure…”. Il ne s’agit pas d’un radar mais cela permettra d’examiner quelles mesures adopter. Philippe Cuevas a proposé un panneau ‘interdit sauf aux riverains’ mais Guy Saillard ne semble pas emballé…

Tour de France : pas l’an prochain, mais…

Clément Pernot, coiffé de sa casquette (jaune) de président du Conseil départemental s’est fendu d’une petite phrase sur le Tour de France. Selon lui il pourrait revenir…mais pas l’an prochain.