Jura. Champagnole. Le transport à la demande reprend du service

Grâce à l’association CNJ Seniors, 200 trajets ont déjà été réalisés au profit des plus de 60 ans résidant dans Champagnole Nozeroy Jura.

124
Clément Pernot (à d.) et David Dussouillez ont relancé le service dédié à la mobilité des seniors.

David Dussouillez, président de l’association « CNJ seniors » et Clément Pernot, président de la communauté de communes, ont redonné le 2 juin le top départ de ce nouveau service. Après 2 mois d’arrêt pour cause de confinement, le transport à la demande réservé aux seniors de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura (plus de 60 ans) reprend du service dès le 9 juin. Selon David Dussouillez, « plus de 200 transports ont déjà été réalisés », permettant par exemple d’aller en courses, à un rendez-vous médical ou para-médical, chez le coiffeur, visiter un proche, etc. Dans cette période de transition sanitaire, toutes les précautions sont prises pour sécuriser passager comme conducteur : chacun doit se munir d’un masque et se frictionner les mains avec du gel hydro-alcoolique avant et après le transport. En outre, le conducteur désinfecte les poignées de porte et son véhicule après chaque trajet. Enfin précise David Dussouillez, « le bénéficiaire est transporté à l’arrière du véhicule, pour respecter une distance d’un mètre ». Selon le président de CNJ Seniors, 47 chauffeurs volontaires maillent déjà le territoire de la communauté de communes, mais il en manque encore sur certains secteurs : Foncine, Les Planches en Montagne, ainsi que le plateau de Nozeroy. Avis donc aux amateurs…

« Rendre service »

Pour Christian Coqblin, chauffeur volontaire de 65 ans, résidant à Andelot, l’engagement solidaire va de pair avec un constat simple : « l’appauvrissement de l’offre de transports en milieu rural, avec par exemple la disparition de la gare SNCF de Vers en Montagne, les trajets en bus limités, etc. ». Seul chauffeur sur le secteur Andelot/ Supt/ Vers en Montagne, il a le sentiment d’être utile à son prochain : par exemple « emmener une dame faire ses courses à Champagnole ». Ou encore « un monsieur très seul », car plus personne ne vient chez lui et « qui n’avait qu’une seule envie : parler ». Pour Christian Coqblin, outre le transport stricto sensu, CNJ Seniors « crée ou maintient un lien social intergénérationnel ».

« Ne pas oublier ce que les aînés ont fait pour nous »

« Il y a de plus en plus de personnes âgées, et il ne faut pas oublier ce qu’elles ont fait pour nous » : pour Martin Navarro, 76 ans, le transport à la demande peut prendre le contrepied d’une tendance sociétale vers l’égoïsme ou le repli sur soi. Auparavant vice-président du club « Entre nous », très investi pour l’animation de l’Ephad André Socié, il a déjà réalisé plus d’une dizaine de trajets, essentiellement pour transporter des seniors depuis la périphérie (Ney, Cize, Equevillon, etc.) vers Champagnole.

En pratique

Les bénéficiaires appellent (au moins 48 heures avant) la permanence téléphonique située à Champagnole, chargée de mettre en adéquation offres et demandes. Moyennant une somme modique (3 € comprenant l’aller et le retour), ils seront conduits par un chauffeur volontaire (défrayé à hauteur de 0,30 €/km) vers une destination de leur choix (inclue dans le périmètre de CNJ). Les destinations de loisirs (par exemple se rendre à Chalain) étant toutefois exclues du dispositif…

Contact : 07 57 43 43 77/ permanences téléphoniques les mardis et les jeudis de 9h à 12h.