La maison de santé intercommunale, projet majeur pour 2020

Le dernier conseil Champagnole-Nozeroy-Jura a également voté une nouvelle liaison douce entre Equevillon et Champagnole, ainsi qu’un ambitieux projet d’aménagement des sources de l’Ain.

139
La source de l'Ain sera mise en valeur avec la création de deux passerelles -dont un pont himalayen- et un parking.

Assurer de l’avenir à la santé : la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura (CNJ) poursuit son projet destiné à pallier un déficit de l’offre de soins. Et éviter que dans un futur proche, cette pénurie de professionnels de santé ne s’accentue et allonge considérablement les délais de prise en charge, obligeant ainsi les patients à parcourir des distances importantes afin de consulter. La première esquisse du projet a été dévoilée fin décembre 2019 lors du dernier conseil communautaire, ce qui permettrait selon Clément Pernot -président de CNJ- une concrétisation du projet courant 2020 « et une pose de la première pierre fin 2020 ».
Selon lui, « la maison Véolia est déjà à terre » et la priorité ira à la construction des huit cabinets de médecins généralistes. Viendront ensuite dans l’ordre des choses les paramédicaux, puis si possible une pharmacie et un laboratoire.

La source de l’Ain, spot touristique valorisé

Autre projet jadis dans les tuyaux, le nouvel aménagement du site de la source de l’Ain avance. Selon CNJ, « Un groupe de travail, chargé d’étudier les différents scénarios possibles d’aménagement, a été constitué avec notamment les maires des communes concernées, à savoir Conte, Doye, La Favière et Nozeroy ».
Et le projet final prendra forme ainsi : un nouveau parking de 20-30 places en complément du parking existant au nord du site, la réalisation d’un parcours en boucle courte en traversant les rivières de l’Ain et de la Serpentine (moyennant la création de deux passerelles dont l’une de type pont himalayen), la réalisation d’un belvédère surplombant la source de l’Ain, la sécurisation du haut du sentier entre le « Moulin du Saut » et  la source de l’Ain, et la réalisation d’une extension du belvédère existant du Saut des Maillys. S’y ajouteront l’installation de panneaux d’accueil, de signalétique et d’interprétation du site, et des barrières amovibles permettant de limiter l’accès des véhicules à l’intérieur du site lors de certaines périodes de l’année (estivales).
Un projet qualifié « d’ambitieux mais réaliste » par CNJ, puisqu’il nécessitera 579 080 € d’investissements. Les travaux devraient pouvoir en principe commencer en 2020…

Une nouvelle liaison douce entre Equevillon et Champagnole

Nouvelle attendue de pédale ferme par tous les cyclistes : une liaison douce (accessible également aux piétons, poussettes, etc.) verra bien le jour entre la piste cyclable déjà réalisée par la commune d’Equevillon et l’entrée de Champagnole (vers le « Bois gourmand »).
Selon CNJ, « Celle-ci permettra l’accès à la zone d’activités tout en desservant les commerces et les restaurants. Elle sera aménagée le long de la route départementale 471, voie de circulation importante, avec notamment avec des poids lourds » : la sécurité des futurs utilisateurs est donc bien au centre de ce projet estimé au total à 370 295 €.