Le préfet Philot en visite dans l’univers de la lunetterie

De l’entreprise à la formation.

0
121
Joël explique ses problématiques industrielles aux représentants de l’État.
Une vue partielle d’un des ateliers Thierry.
Le préfet Philot au laboratoire ALUTEC au Lycée Victor Bérard de Morez.

 

La filière lunettière a reçu jeudi dernier, la visite du Préfet David Philot sur le territoire de la communauté de communes Haut-Jura Arcade présidée par Laurent Petit.
Virginie Martinez sous-préfète de l’arrondissement de Saint-Claude l’accompagnait en présence de Frédéric Poncet, conseiller régional, ainsi que plusieurs élus d’Arcade dont le maire de Longchaumois Yann Bondier-Moret.
Ce déplacement morézien a commencé par la visite de la manufacture de lunettes Thierry sise à Morbier. Le PDG, Joël Thierry a mené la visite tambour battant en passant dans les différentes étapes de la fabrication d’une lunette, sous l’œil très intéressé du préfet.
Avec plus de 400.000 lunettes fabriquées pour une année «normale» dit-il, il a précisé que son entreprise leader français dans la fabrication de montures de lunettes est un leader de l’ombre puisque ne travaillant que pour des marques très connues. Il a rappelé que son entreprise emploie actuellement 140 personnes, dont 110 sur le site historique de Morbier et 30 sur celui des Buclets. Il espère d’ailleurs que pour fêter ses 50 ans cette année, l’entreprise puisse être couronnée par une labellisation «Entreprise du Patrimoine Vivant », dont le dossier a été déposé en bon et due forme.
Le préfet Philot a opiné du chef, observant : « Ce serait mérité ».

Le lycée Victor Bérard ou l’enseignement et la profession la main dans la main

Cette journée consacrée à la lunette, s’est poursuivie par la visite du Lycée Victor Bérard à Morez, lieu de formation en optique, très réputée et très emblématique de la profession. Avec son équipe éducative, Béatrice Chirouze proviseur du lycée a présenté son établissement au préfet dans toutes ses composantes (enseignement général, les divers BTS, ALUTEC le laboratoire d’essais et de conformité qui accompagne les entreprises, magasin lunetier de vente pour la formation, etc…), en lui précisant qu’il a été construit dès 1933 par les entreprises lunetières elles-mêmes, la synergie formation/entreprise étant déjà inscrite dans ses gènes.
On peut également noter qu’il accueille actuellement plus de 1000 élèves sur un recrutement national, la réputation de l’enseignement dispensé dépassant largement les frontières départementales.
Le maire de Morez Laurent Petit a rappelé qu’un projet de créer des logements pour les apprenants avait été lancé, tenant compte d’un marché des appartements actuellement très tendu à prix forts, alors que les besoins sont pour des durées plus courtes et à plus faible budget.
Apparemment le préfet a bien reçu le message.
A suivre…