Le Pacte régional pour l’économie de proximité a été signé à Lons le Saunier

La Pacte pour l’économie de proximité a été signé jeudi dernier à l’hôtel de ville de Lons le Saunier. Ce texte a été élaboré à l’initiative de la Région Bourgogne-Franche-Comté pour accompagner les Très Petites Entreprises fragilisées par la crise sanitaire. Il a été signé par Marie-Guite Dufay, Présidente du Conseil régional et Claude Borcard, Président d’ECLA. on notait également la présence de Jean-Yves Ravier, maire de Lons.

0
112
La signature du Pacte par les deux présidents.

En juin 2020, la région Bourgogne-Franche-Comté a mis en place un pacte régional pour l’économie de proximité avec 110 intercommunalités afin de soutenir les très petites entreprises (TPE) fragilisées par la COVID.
Ce pacte repose sur deux fonds principaux : Un fonds régional d’avance remboursable à taux zéro, doté de prés de 10 millions d’euros et un fonds régional de subventions auquel la région contribue à hauteur de 30,8 millions.

Une signature symbolique repoussée deux fois

Claude Borcard dans son introduction explique que cette signature a été repoussée plusieurs fois pour cause de COVID. Cette signature reste symbolique puisque ce Pacte est  opérationnel et que plusieurs entreprises ont déjà bénéficié de ces aides, et de poursuivre : « Il faut noter que les relations entre la région et les EPCI (Etablissement Public de Coopération intercommunale) se sont renforcées surtout sur le plan du développement économique. Concrètement, le plan est de 205 895 euros dans le cadre du fonds régional des territoires. Ce fonds a été également abondé par la ville de Lons à hauteur de 34 582 euros. Le fonds d’avance remboursable d’un montant de 166 000 euros est déjà effectif ».

Un partenariat fécond entre la région et les territoires…

Marie-Guite Dufay quant à elle souligne que cette crise a consolidé  un partenariat fécond entre les régions et les intercommunalités. Ce partenariat permet d’aider des entreprises et de rapprocher deux institutions qui ont vocation de travailler ensemble : « L’état donne compétence aux régions et aux EPCI en matière d’économie. La situation paraissait suffisamment grave pour qu’on pose un acte à la fois de solidarité de la région avec les territoires et les acteurs économiques. Nous avons donné pouvoir à Initiative Jura pour accompagner les TPE par le biais d’avances remboursables pour abonder les trésoreries. C’est un fonds d’avance remboursable de 15 000 euros maximum sur une durée de 7 ans. Il est à noter que sur 23 dossiers déposés, 14 ont été votés et 63 000 euros ont été décaissés. Il est à noter que l’instruction des dossiers se fait dans un délai de trois semaines, ce qui est remarquable ».

Deux entreprises témoignent

Deux entreprises de Lons le Saunier ont tenu à témoigner. D’abord, Laurie et Antonio Marques, gérant de la crêperie des délices qui implantés depuis 10 ans ont pu bénéficier de l’avance remboursable : « Nous avons voulu développer la vente à emporter. Pour cela, il a fallu créer un packaging  adapté à nos produits, modifier notre carte, modifier le flocage du véhicule et aménager la boutique. Le prêt mis en place a permis de réaliser ces investissements et renforcer la trésorerie. On a également développé un hamburger avec des galettes plus épaisses. La vente à emporter marche très bien ».
Romain Gavand de Gavand sport a profité de cette avance pour poursuivre la digitalisation de l’entreprise sur son site internet, surtout sur le développement de la communication, via des influenceurs sur les réseaux sociaux. Il a aussi développé le « click and collect ». Grace à ces aides, des opportunités  se sont crées et ont permis des remises en question.