Le Marvelous Quintet prépare un deuxième opus

Les rythmiques sont presque toutes terminées et le groupe de musique va pouvoir passer au chant et au saxophone. L’album devrait être disponible cet hiver. A propos de ce qu’il raconte, il reste dans les thèmes classiques du Marvelous, peut-être un peu plus porté sur la nostalgie. Interview…

35
Le projet principal pour le moment est vraiment de terminer l’enregistrement de l'album, mais cela n'empêche pas le groupe de se produire régulièrement.

Le premier concert du Marvelous Quintet, c’était en juin 2016 au Café Moka à Poligny. Quelle est l’histoire de la création du groupe ?

Après un premier groupe créé en 2013, Ghost Note, groupe de funk qui n’a pas duré (deux ans à peine), quatre des cinq musiciens du groupe sont restés en contact pour un projet tout autre, initié par Pierre Baud. Ce dernier, très intéressé par la guitare (il était batteur dans Ghost Note), s’est mis à travailler très sérieusement cet instrument et avait pour envie de faire du jazz manouche. Manuel Cabanas (guitariste) et Julien Henrici (saxophoniste) ont tout de suite approuvé le projet. Le bassiste du groupe Ghost Note a voulu tenter l’expérience mais le jeu de bassiste, beaucoup plus sobre dans le jazz manouche que dans la funk, ne l’a pas convaincu et il a préféré céder sa place. Clément Gaillard, ami de Pierre Baud, s’est vu proposer le projet et a tout de suite accepté, puis Clara Cordier a rejoint le groupe en tant que chanteuse : le Marvelous Quintet était né. Après une année de travail sur les morceaux composant notre première setlist, nous avons donné notre premier concert au Moka à Poligny. Depuis, nous avons fait du chemin, et Clara a dû quitter le groupe. Désormais, c’est Camille Orosz qui tient ce rôle.

Qui compose le Marvelous Quintet ?

Le Marvelous Quintet, c’est d’abord le trio rythmique formé par Pierre Baud et Manuel Cabanas à la guitare, et Clément Gaillard à la basse. Viennent ensuite les cerises sur le gâteau : Julien Henrici au saxophone, et Camille Orosz au chant. Les autres musiciens s’occupent aussi des chœurs et d’interagir avec le public en concert. Côté studio, tout le monde donne son avis sur les arrangements des chansons composées principalement par Pierre Baud et Manuel Cabanas et les paroles sont pour l’instant écrites par Pierre, Manu, Clément et Julien. Tout ceci, savamment distillé, donne le Marvelous Quintet !

Vous faites du jazz manouche et des chansons swinguées. Comment définiriez-vous votre public ?

Notre public est composé d’adultes d’horizons variés aimant le swing, le chant, la mélodie facile d’accès sans tomber dans le mielleux et apprécie l’esprit de connivence qui règne au sein du groupe. Au fil des concerts, nous avons vu des personnes qui aiment danser, d’autres qui aimaient partager un moment familial ou intimiste, des amateurs de jazz et de swing, des amis, des curieux… De quoi faire un beau cocktail !

Un souvenir sur votre premier album ? Il en reste quelques-uns à vendre…

Il reste en effet quelques exemplaires de notre premier album « Le Jazz s’écoule » à écouler ! Le meilleur souvenir que l’on puisse en donner est sûrement le moment où nous l’avons enregistré, au Kaktus Studio à Champagnole. C’était une première pour nous tous et un beau moment à passer, tous ensemble sur plusieurs jours. Entrer pour la première fois en studio, c’est se rendre compte de plein de choses, se prendre la tête sur des détails, rire aux éclats au moindre événement quand la fatigue nous gagne et, surtout, avoir de superbes surprises quand les chansons prennent forme.

Vous travaillez sur un deuxième opus depuis quelques mois. De quoi parlera-t-il ? Quand sera-t-il mis en vente ?

Cela fait quelques temps, depuis l’arrivée de Camille au chant, que nous devions nous lancer dans l’enregistrement d’un second opus et il est enfin sur les rails ! A cette heure-ci, les rythmiques sont presque toutes terminées et on va pouvoir passer au chant et au saxophone. C’est un peu tôt pour se prononcer, mais l’album devrait être disponible cet hiver. A propos de ce qu’il raconte, on reste dans les thèmes classiques du Marvelous, peut-être un peu plus porté sur la nostalgie : des amours malmenés, des tranches de vie, des souvenirs et d’autres histoires plus portées sur la boisson (remarquez, rien que dans nos réponses il y a déjà plusieurs métaphores alcoolisées) mais toujours avec modération. Presque.

D’autres projets ?

Le projet principal pour le moment est vraiment de terminer l’enregistrement de cet album, mais bien sûr cela ne nous empêche pas d’aussi nous produire régulièrement. L’on prend toujours autant de plaisir à être sur scène, et nous n’avons pas l’intention d’arrêter maintenant ! Sinon, nous sommes constamment en train de composer et d’écrire de nouvelles chansons à travailler en répétitions afin de proposer un peu de nouveauté au public (car oui, on a des habitués dans le public !). Pour le reste, on verra bien ce que l’avenir nous inspire !

Quelles sont vos prochaines dates de concert ?

Nos prochaines dates de concerts sont : le 28 juin à Revigny, le 29 juin à Saint-Didier, le 6 juillet au Festival de Bouche à Oreille à la Tour du Meix, ainsi que d’autres concerts privés de prévus, car le Marvelous se produit aussi pour des événements en tout genre !