Le maire de Plainoiseau est candidat pour un nouveau mandat

Daniel Bondier a proposé un point très succinct sur un certain nombre de dossiers communaux en cours d’achèvement, lors de ses vœux à la population. Concernant les années à venir, « certaines réalisations sont pratiquement tracées ».

154
Photo d'archive.

A l’occasion de ses vœux, samedi 11 janvier, le maire de Plainoiseau, Daniel Bondier, a rappelé que l’année 2020 serait une année « importante ». « Je suis candidat pour un nouveau mandat, comme nous l’avons décidé avec les conseillers et annoncé, a rappelé l’élu. Dix conseillers sur douze sortants m’ont proposé de prendre la tête de mon troisième mandat. Le premier de 1995 à 2001 était en tant que conseiller. »

Par précaution, Daniel Bondier a ensuite proposé un point très succinct sur un certain nombre de dossiers communaux en cours d’achèvement. Une modification simplifiée du Plan local d’urbanisme (PLU), applicable depuis janvier 2018, est nécessaire pour affiner la prise en compte de l’habitat ancien et de quelques éléments remarquables à protéger. L’enquête publique s’est déroulée du 17 décembre au 17 janvier.

La gestion de l’Espace « Colombier des arts » a été transférée, au 1er janvier 2018, à la communauté de communes Bresse Haute Seille. La commune conserve ses prérogatives d’utilisation. Un appel d’offres pour la réhabilitation de cet espace culturel a été lancé à la rentrée 2019. Infructueux à l’ouverture des plis en fin d’année 2019, les marchés ont dû être renégociés. « L’exécution des travaux de maîtrise d’ouvrage sera lancée, je l’espère, en ce début d’année », a conclu le maire.

Concernant la mise en place du haut débit, tous les travaux d’infrastructure ont été réalisés. La mise en service devrait être effective en avril ou mai. La commune attend l’armoire accolée au lavoir. Des travaux d’habillage seront réalisés en régie.

La réalisation de la traverse est également en cours. La première tranche est terminée et la deuxième a démarré. La part départementale concernant la réfection de la chaussée et des bandes latérales a été planifiée en avril.

Ralentir les véhicules

Enfin, l’expérimentation d’un système de ralentissement des véhicules à la Fontaine aux loups va être réalisé rapidement avec des séparateurs qui étaient utilisés autour de l’église, suite à la foudre du 6 juillet 2019, et testée avec les cars de Luc Pouthier.

Concernant les années à venir, « certaines réalisations sont pratiquement tracées » : augmenter l’offre de terrains à construire en lançant le projet de lotissement « Sous ville », répondre à l’insécurité routière ressentie en traverse des hameaux, protéger et sécuriser le patrimoine, travailler sur « Demain notre territoire » avec l’Ademe.