Jura. Champagnole. Le lycée PEV voit (encore rouge)

162
Du rouge pour protester contre une rentrée 2020 au rabais...

Comment maintenir un enseignement de qualité sans des moyens en quantité ? C’est en substance l’inquiétude des membres élus au Conseil d’Administration du lycée Paul Emile Victor de Champagnole. En effet pour la rentrée de septembre plane déjà le spectre d’une moindre dotation horaire globale (DHG), en particulier pour les classes suivantes : « premières et terminales générales», « terminale STI2D », « section générale et technologique », etc.
De manière générale, les conséquences seraient selon eux les suivantes : augmentation des effectifs par classe, suppression de la majorité des cours à « effectif réduit », postes enseignants partagés, accompagnement personnalisé et aide à l’orientation impossible, et bien sûr dégradation des conditions de travail des élèves. Des membres élus au Conseil d’Administration réunis en février ont donc déclaré : « ne pas accepter cette dotation horaire globale 2020-2021 ». Une manifestation devant le lycée champagnolais a eu lieu le 15 février, mobilisant enseignants et parents d’élèves.