Le Grand Tétras du Massif du Risoux n’est plus

Le respect de la réglementation en vigueur est indispensable.

0
207
Le Grand Tétras : a star is died. (Crédit photo : M.Gauthier.Clerc.)

Au début de l’hiver 20/21, une séquence vidéo a fait le tour du monde sur internet  et les réseaux sociaux. Elle montrait le Grand Tétras faisant le beau ou voulant impressionner un skieur qui le filmait en vidéo, en bordure des pistes de ski du Massif du Risoux. Il s’agissait en effet d’un des 280 spécimens restant sur le Massif Jurassien. Pour beaucoup de skieurs qui l’avait entraperçu il était devenu une véritable «vedette locale», pas encore du calibre d’Audrey Fleurot l’actrice, mais quand même… Les skieurs de fond locaux connaissaient bien l’oiseau, car son mode de vie et notamment sa reproduction ont souvent perturbé le tracé de la célèbre course de ski de fond la Transjurassienne, qui s’est toujours adaptée à cette nécessité environnementale.

A star is died…

Mais triste nouvelle, le samedi 29 mai, des ornithologues ont retrouvé l’animal vedette bagué inanimé sur le bord de la route, percuté par une voiture dans la matinée du samedi. Son comportement peu farouche voire plutôt de grande confiance vis-à-vis des humains pouvait induire un risque de mortalité plus accru. Il est bien utile de rappeler ici que Le Grand Tétras, ou Grand coq de bruyère, est un gros gallinacé vivant en montagne dans les forêts de conifères, dont le Massif Jurassien. C’est une espèce protégée, et en grand danger, puisque sa population continue de régresser dans son habitat jurassien en fonction de comptages qui ont pu être faits…