Jura. Saint-Claude. Le feuilleton continue à Saint-Claude, après la candidature surprise de Francis Lahaut

Coup de tonnerre lors de la cérémonie officielle des vœux au personnel communal, avec la démission en direct de Françoise Robert, première adjointe.

212
Après l'annonce de Françoise Robert, le maire Jean-Louis Millet a poursuivi la cérémonie impassible!
Après l’annonce de Françoise Robert, le maire Jean-Louis Millet a poursuivi la cérémonie impassible!
Les agents récipiendaires des médailles du travail, félicitations et récompenses!

 

Mardi dernier, soudainement dans sa prise de parole, Françoise Robert première adjointe déléguée au personnel annonçait sa démission du conseil municipal :
«J’ai pris la décision de démissionner de mon poste de première adjointe et de conseillère municipale… Ainsi à compter de ce soir je me considère comme libérée de tout engagement vis à vis de la municipalité. Ça me tenait à cœur de vous l’annoncer ce soir lors des vœux, parce qu’on m’a confié la délégation du personnel communal. J’aurai essayé de faire du mieux possible au cours de tout ce mandat. Mais j’estime que quand il n’y a plus la confiance entre un maire et son adjoint au personnel, ce n’est pas la peine de continuer. Je ne vais pas m’étendre d’avantage…»
Le maire Jean-Louis Millet n’a eu aucune réaction visible sur le moment, si ce n’est un petit marmonnement, et a continué à dérouler le fil de la soirée comme si de rien n’était, avec notamment la traditionnelle remise de médailles du travail et de félicitations à quelques agents municipaux méritants.
On peut dire que cette déclaration inattendue a jeté un froid glacial sur l’assistance.
Silence radio depuis, aussi bien du côté de la municipalité, que de la permière adjointe démissionnaire.
Affaire à suivre…

Des vœux sobres pour les forces vives…

Le lendemain soit le mercredi, il s’agissait des vœux prononcés par le maire envers les artisans, commerçants, industriels et forces vives de la cité.
Rien de plus n’a filtré et le maire Jean-Louis Millet, toujours dans la réflexion pour une énième candidature (et tenu par une obligation légale de réserve en période électorale) n’a abordé aucun sujet concernant son bilan de mandat, ou des projets à venir.
Il s’est contenté d’aborder le problème de la santé et donc du Centre Hospitalier Louis Jaillon, en parlant des actions menées conjointement avec le CODESOHO, et Francis Lahaut présent à la soirée, «pour la défense de l’hôpital», avec la venue expresse et remarquée du Docteur Boukezzata ancien médecin de l’hôpital, récompensé par le maire de la médaille de la ville. S’ensuivirent les remises de félicitations à quatre commerçants et industriels partant en retraite, et le repas pris en commun…