Jura. Saint-Claude. Un conseil municipal, encore agité !

Soubresauts de campagne électorale pour les nominations aux commissions...

0
366
Un conseil municipal à la Salle des Fêtes à cause du COVID!
Un conseil municipal à la Salle des Fêtes de Saint-Claude à cause du COVID!
Une élection aux commissions, un fleuve pas tranquille du tout!

On pensait la fin «du match électoral» à Saint-Claude sifflée le 28 juin dernier avec la victoire  sans bavure de la liste du maire sortant Jean-Louis. Millet. Mais ce jeudi le dernier conseil municipal avant les vacances a prouvé le contraire. Pourtant l’ordre du jour était consacré au vote des conseillers représentants la ville dans les diverses commissions, centre communal, syndicats mixtes, ou associations, tels le SIDEC, le PNRHJ, ou le SMAAHJ etc…
Au vue de sa large victoire, la majorité en place trustait tous les postes sans concession. Cependant on a assisté à une «alliance improbable» pour ce qui concerne les nominations à la Régie Municipale d’Électricité. En effet Francis Lahaut et Jean-Louis Millet pourtant de sensibilité très divergente étaient présents sur la même liste et ont été ainsi élus par la majorité. A l’inverse Frédéric Poncet et sa liste ont dénoncé cette «alliance improbable», et l’absence d’élus d’opposition au sein du SICTOM, du PNRHJ et du SMAAHJ, la majorité n’ayant laissé aucune miette à cette opposition-là. La concorde n’est pas encore de mise à Saint-Claude…

La Fraternelle, objet de conflits…

La subvention de la ville adossée à une convention pour l’Association La Fraternelle a été également un sujet de conflit. Elle reçoit cette année une somme de 39.000€, qui était de 50.000€ en 2013 comme en 2015, alors que dans le même temps Moirans alloue à cette association une somme de 25.000€ notamment pour le partenariat du cinéma.
Cette fois-ci et Frédéric Poncet et Francis Lahaut se sont élevés devant cette faiblesse de la manne communale, pour une association, qui est très présente, très utile et très impliquée dans le monde culturelle et socio-éducatif du secteur, alors que pour eux elle devrait bénéficier d’une somme supplémentaire, afin d’assurer sa pérennité, mise à mal par la pandémie.
Le maire, droit dans ses bottes et fidèle à sa campagne électorale, n’a rien concédé et a fait une réponse de comptable «quand on a des difficultés financières, on commence déjà par réduire la voilure… et non pas être l’association du toujours plus…».
En conclusion les nominations ont eu lieu, mais on peut penser qu’une ambiance similaire se profile lors de la réunion d’installation de la Com Com Haut Jura Saint-Claude et l’élection du Président et de l’exécutif communautaire…
L’intérêt général des San claudiens semble donc parfois planer bien loin.