Le compte personnel de formation des chefs d’entreprise

188
15404154 - portrait of a senior manager giving presentation to his colleagues

Quel budget annuel pour quelles formations pour les travailleurs non salariés ?

Destiné à recueillir des crédits de formation mobilisables durant la vie professionnelle, le compte personnel de formation (CPF) est ouvert aux salariés, mais aussi à tous les travailleurs indépendants, ainsi qu’à leur conjoint collaborateur. Mais en tant que dirigeant, vous focalisez plutôt votre attention en matière de formation sur les droits de vos salariés et ignorez encore en règle générale comment fonctionne ce dispositif pour vous et votre conjoint ? Ce qui est dommage ! L’occasion d’une présentation rapide de ce dispositif important à l’heure où la formation doit permettre à tous les professionnels d’appréhender au mieux les changements qui impactent leurs métiers et leurs organisations, la digitalisation au premier chef.

UN COMPTE  LIBELLÉ EN EUROS !

Mis en place en 2018 pour les travailleurs indépendants, le CPF était, à l’origine, alimenté en heures. Vous pouviez ainsi obtenir 24 heures de formation par année d’activité professionnelle (ou 12 heures par an une fois atteintes les 120 heures), cumulables dans la limite globale de 150 heures.

Depuis le 1er janvier 2019, ce sont des euros qui apparaissent sur votre compte : 500 € par année complète d’activité professionnelle, sans pouvoir dépasser 5 000 €. Et en cas d’année incomplète, le montant porté sur votre CPF est proratisé en fonction de votre durée d’activité. Il s’élève, par exemple, à 291,67 € pour 7 mois d’activité dans l’année. Bien entendu, les heures acquises en 2018 ne sont pas perdues et sont converties en euros à hauteur de 15 € l’heure.

Attention toutefois, seuls les travailleurs indépendants qui s’acquittent de leur contribution au financement de la formation professionnelle voient leur CPF alimenté !

DE TRÈS NOMBREUSES FORMATIONS À LA CLÉ !

Vous pouvez mobiliser les droits inscrits sur votre CPF pour financer un large éventail de formations, pour réaliser un bilan de compétences, bénéficier d’actions permettant la validation des acquis de l’expérience ou participer à des formations d’accompagnement et de conseil dispensés aux créateurs ou repreneurs d’entreprise.

Les frais pédagogiques et ceux liés à la validation des compétences et des connaissances correspondant à la formation suivie sont alors pris en charge par votre fonds d’assurance formation (Agefice, FIF-PL…), par les chambres de métiers et de l’artisanat

ou bien par la Caisse des dépôts et consignations. Sachant qu’à compter de 2020, ces frais seront supportés uniquement par la Caisse des dépôts.

Point important : la liste des formations éligibles au CPF a été étendue au 1er janvier 2019. Par exemple, elle inclut désormais la préparation à l’épreuve pratique du permis de conduire pour les véhicules lourds.

BIENTÔT UNE APPLICATION POUR GÉRER VOTRE COMPTE INDIVIDUEL DE FORMATION !

D’ici à la fin de l’année 2019, une application mobile sera mise à votre disposition pour utiliser votre CPF. Grâce à elle, il vous sera possible de gérer vos droits de A à Z. c’est-à-dire d’abord de connaître le montant inscrit sur votre compte ainsi que les formations accessibles en fonction de votre projet professionnel. Puis vous pourrez grâce à cet outil  vous inscrire à la formation que vous aurez choisie et assurer son financement.

En attendant l’arrivée de cette appli qui devrait vous changer la vie en matière de droits à formation, vous pouvez consulter vos droits sur le site Internet www.moncompteactivite.gouv.fr. Même si cet espace n’est pas abouti et ne vous permet pas de gérer intégralement vos droits, rendez-vous dans votre espace pour vous familiariser avec ce nouveau dispositif de formation, un levier à la performance trop souvent négligée par les dirigeants d’entreprise absorbés par leur quotidien.

Laurent David
Directeur de la rédaction desEchos Publishing