Le compte est bon pour Jacques Pélissard

274
Jacques Pélissard soutient Christophe Bois et Sophie Oblinski, "viscéralement attachés à Lons".

« Je suis un peu ému » a confié Jacques Pélissard avant d’attaquer l’examen du compte administratif de la ville 2018 lors du dernier conseil municipal.
A propos de ce dernier compte de son mandature, il a souligné la forte baisse de l’endettement de la ville : « – 50% par rapport en 1989 », c’est-à-dire sa toute première élection en tant que maire. D’où « un taux d’imposition parmi les plus bas de la région ». Mais que serait une saine gestion sans investissements ?
Là aussi, Jacques Pélissard le gestionnaire peut se targuer d’avoir investi en 2018 574 €/habitant, soit près de deux fois plus que la moyenne nationale pour une ville de même strate (247 €/habitant). Jean-Yves Ravier, élu de la minorité, a reconnu de belles marges d’investissements, tout en mettant en parallèle la situation budgétaire délicate d’Ecla (Espace communautaire Lons agglomération).
A l’heure où un pacte fiscal est en discussion pour remédier à cette situation, Jacques Pélissard est resté évasif sur l’éventuelle participation de la ville aux efforts de redressement d’Ecla…