Le cirque « Va et vient » a repris ses activités

Après un an et demi d’attente, la vie circassienne redémarre et un festival se prépare.

0
156
L'école du cirque fait de nouveau la joie des enfants et des ados.

Malgré les coups du sort, l’école de cirque Va et vient, basée à Crotenay, essaie de surnager. Selon son gérant, David Pernodet, pendant plus d’un an il n’a cessé d’ouvrir et de fermer son chapiteau : arrêt en mars 2020, novembre 2020, mars 2021, etc…
Mais le vent mauvais tourne, heureusement : « Nous avons eu le droit de reprendre nos ateliers en intérieur depuis le 19 mai, ce qui offre davantage de confort puisque que les deux semaines précédentes ils s’étaient déroulés en extérieur » malgré une météo peu clémente.
Pas moins de 192 élèves suivent d’ordinaire ces cours à l’année, avec un bassin de recrutement assez large, du fait du caractère singulier de l’école. Autre bouffée d’oxygène : « Nous reprenons les cours dans les écoles primaires, et nous remontons le chapiteau à Fontain dans le Doubs et à Malbuisson. Le collège Notre-Dame de Morez viendra aussi passer trois jours fin juin sous notre chapiteau pour un séjour pédagogique ».
Autre point positif, les stages d’été sont complets (débutants du 12 au 16 juillet et initiés du 24 au 28 août). L’association espère se relancer via un temps fort destiné au grand public  : « Nous projetons un festival de cirque les 10, 11 et 12 septembre 2021 à Crotenay. La programmation est en cours, avec 6 compagnies professionnelles (une de plus que d’habitude), une scène ouverte à qui le souhaite, et si possible un spectacle donné par nos élèves adolescents ».
Le problème étant que ces derniers -comme les compagnies professionnelles d’ailleurs- n’ont guère pu roder ou jouer leurs numéros… Cette année, une représentation pourrait se tenir sur la place du village, sous réserve de l’accord de la municipalité.
Toutefois le tsunami Covid laissera des traces : des investissements différés, à commencer par l’embauche d’un 3e salarié, le remboursement d’adhésions pour certains mois frappés d’interdiction administrative, etc.
Malgré ce contexte inédit depuis la fondation du cirque en 1995 par son père Eric, David Pernodet tente de voir l’avenir sous un jour meilleur, en espérant que le pire soit derrière…

Contact : www.cirquevaetvient.fr