Le chemin de « poévie » de Michelle Hurdequint Pointelin

La Doloise rédige des poèmes depuis 1998. Ses dernières créations s’intitulent « Dole du Jura » et « Louis Pasteur ».

0
228
La Doloise rédige des poèmes depuis 1998. Ses dernières créations s’intitulent « Dole du Jura » et « Louis Pasteur ».

Native de Dole, Michelle Hurdequint Pointelin est partie vivre avec son mari et sa fille Isabelle à Besançon, puis Pontarlier où est née Anne-Laurence, Bourg-en-Bresse, Le Havre, Evreux et les Andelys où elle est restée vingt ans.

C’est là qu’elle a commencé à écrire en 1998. « J’ai toujours aimé écrire. J’étais une des meilleures en rédaction, mais je n’étais pas bonne en orthographe », raconte-t-elle, modeste. Le goût de l’écriture et l’envie d’écrire, elle les doit à son ami poète et écrivain Jean Desble. « Sans lui, je n’aurais jamais osé me lancer. »

Avec son association « Soyons à la page », elle a mis en place des spectacles poétiques et un recueil de poésies qui perdure bien qu’elle soit revenue à Dole pour retrouver sa fratrie le 18 juin 2019.

Ecrire avec ses émotions

Michelle Hurdequint Pointelin a publié quatre ouvrages à la Maison rhodanienne de poésie : « Parenthèse », « Mosaïque », « Emotions », « Mélancolie ». Elle en a édité quatre autres elle-même : « Le temps passe et nous dépasse », « De mamine de mamue » qui regroupe tous les poèmes à sa famille, « De lettres en lettres » et « Les haïkus de Milanne » (son nom de plume). La passionnée a aussi réalisé de multiples acrostiches. « On m’en commandait par exemple pour des jeunes mariés », se souvient-elle.

La poétesse a toujours écrit en réaction à ce qui se passe autour d’elle, avec ses émotions. Ses deux derniers poèmes concernent Dole et Pasteur.