Le capitaine Abraham devient l’un des patrons des gendarmes du Jura

200
Le capitaine Abraham commande désormais 130 militaires, couvrant un tiers du Jura.

130 hommes et femmes répartis sur huit casernes : Lons, Arinthod, Bletterans, Saint-Amour, Champagnole, Beaufort, Orgelet, Domblans (soit environ 1/3 du Jura). La capitaine Stéphane Abraham, ne manque pas de travail depuis qu’il a pris le commandement de la compagnie de gendarmerie départementale de Lons-Le-Saunier (comprenant également deux PSIG) le 1er juillet 2019. Une cérémonie officielle, rassemblant de nombreux élus et représentant des forces de l’ordre a marqué le coup le 11 septembre au sein du prestigieux promontoire du château de Chevreaux. Son supérieur, le colonel Fabrice Allégri lui a solennellement fait part de « son entière confiance », recommandant au passage « d’être un guide prudent et d’aimer ses hommes ».
A 52 ans, Stéphane Abraham a avoué avoir « accompli un rêve de gosse » et être « arrivé au faîte de ma carrière ». Homme de contact et d’écoute, apprécié tant par ses collègues que par les forces vives du territoire, il a d’ailleurs défini comme l’une de ses priorités « le rapprochement entre les gendarmes et la population ». Stéphane Abraham succède au capitaine Evrard, qui mit tragiquement fin à ses jours le 16 mai dernier. Bisontin d’origine, Stéphane Abraham, est marié et père de six enfants.

Un brillant parcours

1990 Ecole de gendarmerie de Chaumont
1990-2005 Sous-officier aux brigades de Meyzieu (69), Belleherbe (25) puis Gray
2005-2011 Ecole d’officier, puis affecté en Normandie, à la Ferté-Macé
2011-2015 Promu lieutenant en Meurthe et Moselle
2015-2019 Officier adjoint renseignements  à Lons-Le-Saunier. Bras droit du colonel, il supervisait le centre de renseignement opérationnel, centralisant 24 heures/24 et 7 jours /7 tous les messages des victimes, des pompiers, des autoroutes, etc. Il assurait également la remontée, l’analyse et la diffusion du renseignement (incluant le radicalisme religieux). Côté émergé de l’iceberg, Stéphane Abraham chapeautait la page Facebook de la gendarmerie du Jura, suivie par 18.000 internautes, ravis par ses billets d’humeur (et d’humour), subtilement rédigés…