Le Cantou Lançon 1 en mode fête à Saint-Claude

Sur un petit air de piano à bretelles…

94
Un repas des Familles convivial avec le petit air d'accordéon de Camille!
Un repas des Familles convivial avec le petit air d’accordéon de Camille!

 

Une belle journée pour les résidents!
Le personnel du cantou toujours sur la brèche!

Les habitants de la «Résidence Maurice Fleuriel» ont fêté l’été.
En effet il est de tradition au début d’été, quand le temps le permet de faire un repas champêtre au Cantou Lançon route de Serger. Ce vendredi dernier les 23 résidents et les deux tiers des personnes en cantine du midi de la maison de retraite ou «Cantou» ont pu savourer un excellent repas pris dehors sous le auvent du 1er étage. Ce fut en fait 52 personnes présentes, les résidents eux-mêmes et leurs parents ou proches. C’est une sorte  de «fête des familles», qui est ainsi proposée par le personnel de l’établissement sous un beau soleil de juillet à l’ombre. Le repas, festif à souhait, proposait un couscous classique avec sa semoule et ses viandes, réalisé de mains de maître par «Paella Speedy.fr» d’Oyonnax, puis du fromage et du vacherin framboise/vanille en désert, un petit «canon de vin», pour certains et de l’eau pour tous, le tout terminé par un café.
C’est en réalité un repas copieux, festif et très convivial qui était donné, avec un air de musique très apprécié. En effet la jeune Camille étudiante en médecine et employée au Cantou pendant ses vacances s’est assise un instant au milieu des anciens «son piano à Bretelles sur les genoux», afin de jouer quelques valses d’accordéon très vite reconnues par son public. Un petit moment exquis de bonheur.

Un Cantou à taille humaine…

Afin de clarifier les choses que veut dire ce terme un peu barbare de Cantou, «Centre  d’Animation Naturel Tiré d’Occupations Utiles», soit un établissement qui reçoit des personnes âgées en hébergement complet ou de jour, un EHPAD en quelque sorte. Les résidents y vivent à l’année et souvent dans leurs propres meubles. Certes tout n’est pas toujours parfait, mais l’ambiance générale est sereine, même si quelques fois on ressent un peu des moyens contraints, cependant cela n’a rien à voir avec les images catastrophiques, que l’on a pu voir à la télévision dans certaines structures.
Le personnel anime une maison de vie organisée au rythme des résidents. Ainsi le petit-déjeuner du matin peut s’étaler sur plusieurs heures suivant les différents levers. Le repas du midi est servi sur deux services, ainsi que le soir. Des personnes extérieures  «en cantine» peuvent venir prendre leur repas moyennant un prix très abordable…
En clair, un lieu de vie à taille humaine !