Le 57e Tour de l’Avenir de passage

Les meilleurs cyclistes juniors mondiaux se sont affrontés entre Champagnole et Septmoncel.

0
80

Il fait souvent office de ‘Tour de France des jeunes pousses’ : à de multiples reprises, le Tour de l’Avenir a sacré des champions qui quelques années plus tard ont revêtu le maillot jaune sur la grande boucle (lire encadré). Et c’est Champagnole qui a eu l’avantage de donner le départ le 19 août aux meilleurs compétiteurs mondiaux âgés de moins de 23 ans, après de précédents passages en 2011, 2013 et 2015. Avec un copieux menu au programme : pas moins de 2528 mètres de dénivelé pour cette 6e étape entre Champagnole et Septmoncel. Et à ce petit jeu, ce sont deux jumeaux qui se sont illustrés : les frères Johannessen, Anders et Tobias de leur petit nom. Champagnole, ville départ, conforte également un peu plus son statut de ville reine de la petite reine. Entre Tour de l’Avenir et Tour de France, son coeur ne balance pas. Et c’est d’ailleurs ce dernier -de passage en 2019, qui pourrait faire son retour en 2022, si les cieux sont propices aux organisateurs…

Le classement de l’étape

1 : Johannessen Anders

2 : Johannessen Tobias

3 : Gloag Thomas

Les précédents vainqueurs du Tour de l’Avenir

En 1969, c’est un jeune néerlandais, Joop Zoetemelk qui deviendra ensuite champion du monde (1985) et Maillot jaune (1980) à l’issue d’une carrière d’une remarquable longévité. Greg Lemond remporte l’Avenir en 1982, puis le Tour de France trois fois (1986, 1989, 1990). Miguel Indurain, Laurent Fignon, Egan Bernal ont également brillé au Tour de l’Avenir avant de décrocher les étoiles… sans oublier Tadej Pogacar, vainqueur en  2018  avant de faire coup double au tour de France en 2020 et 2021.